MidiSup s’étend à l’est de l’Occitanie

L’organisme de formation spécialisé dans l’alternance dans l’enseignement supérieur vient d’acter l’ouverture de nouvelles formations à la rentrée 2020. Deux d’entre-elles se situeront à Montpellier, où MidiSup continue à gagner du terrain.

La réforme de l’apprentissage aurait pu fragiliser l’association. Il n’en est rien. « Elle nous a au contraire permis de refonder notre stratégie, la première décision ayant été de renforcer notre ancrage territorial », explique Eric de Saintignon, président de MidiSup, l’organisme de formation spécialisé dans l’alternance dans l’enseignement supérieur. Historiquement implantée en ex-région Midi-Pyrénées, MidiSup s’étend ainsi progressivement à l’est. Elle va d’ailleurs ouvrir deux nouvelles Licences avec le Cnam à Montpellier à la rentrée : une mention Métiers du décisionnel et de la statistique parcours Web Analytics, la seconde étant spécialisée en Informatique et cybersécurité. « Nous avons également renouvelé nos statuts et réorganisé nos différentes instances. Grands groupes, PME, établissements, organisations professionnelles, institutionnels, Région... participent ainsi à nos décisions, notamment en matière de fermeture ou d’ouverture de formations, ce qui nous permet de coller au plus près des besoins. »

17 établissements partenaires

Du DUT au diplôme d’ingénieur, MidiSup propose aujourd’hui une cinquantaine de formations accessibles en contrat d’apprentissage et/ou de professionnalisation dans dix-sept grandes écoles et universités en Occitanie. Nombreuses ouvrent sur l’industrie, mais de plus en plus à des fonctions transverses, à l’instar du numérique qui témoigne de besoins criants. « Nous avons une agilité et une rapidité d’action qui nous permettent d’apporter rapidement des réponses aux attentes des entreprises, comme des étudiants. D’ailleurs toutes nos nouvelles formations font quasiment le plein dès leur ouverture », se félicite le directeur de l’organisme, Alain Ayache, qui se réjouit également de voir que l’alternance contribue à démocratiser l’enseignement supérieur. « C’est un axe important de notre action, et ça fonctionne. Parmi les apprentis qui rejoindront pour la première fois le cursus ingénieur de l’Isae-Supaero en septembre, il y aura des jeunes issus de Bacs pro et de BTS. C’est remarquable ! »

Si les conséquences de la crise sanitaire font craindre une légère baisse des contrats, MidiSup reste toutefois confiante. « Nous savons que certaines entreprises vont souffrir, mais d’autres auront de nouvelles opportunités, nous ne changeons donc pas notre plan de route. Nous prenons juste des précautions », déclare Eric de Saintignon. « Nous réfléchissons à la façon dont nous pourrions aider financièrement les TPE/PME qui auraient des difficultés passagères, afin que le coût des formations soit acceptable », ajoute Alain Ayache.

L’organisme vient ainsi d’acter de nouvelles ouvertures, en plus de celles du Cnam Montpellier : un Master 2 Contrôle de gestion et audit organisationnel, parcours Audit et pilotage des organisations avec TSM et un double diplôme Enseeiht Insa spécialité Mathématiques appliquées, informatique et télécommunication, prévus pour cette rentrée. Et le diplôme ingénieur de l’Ensiacet, spécialité Chimie, programmé en 2021.
Ingrid Lemelle

Sur la photo : A la rentrée 2020, l’Isae-Supaero proposera pour la première fois un cycle de formation d’ingénieur en apprentissage, en partenariat avec MidiSup. Crédit Isae-Supaero.

annotation_2020-07-20_110520.jpg

Article réalisé dans le cadre du hors-série annuel « Qui recrute dans votre région ? », en vente en kiosque ou sur notre boutique en ligne.

Réagir à cet article

Source : https://www.toulemploi.fr/MidiSup-s-etend-a-l-est-de-l-Occitanie,28880