« Les meilleures formations en Occitanie » sont en kiosque !

C’est devenu un rituel... Pour vous donner un avant-gout de nos nouveaux hors-séries, nous vous en dévoilons l’édito. Voici celui de l’édition 2021 des « meilleures formations en Occitanie », en kiosque depuis quelques jours ! Un magazine qui présente toute l’actualité des écoles et des formations dans la région.

C’est le seum, mais...

« Il est dur d’être un jeune en 2020 », déclarait Emmanuel Macron lors de son discours du 14 octobre dernier. Plus de sortie, plus de soirée, plus d’activité sportive, plus de concert ni de ciné, mais toujours des cours.... dispensés à distance ! La « hess* » ! De quoi avoir vraiment le « seum** » pour une génération déjà pas gâtée.

Nés à l’aube du XXIe siècle, c’est-à-dire bercés par Diams et sa Boulette (« génération nan nan »...), les jeunes qui appréhendent aujourd’hui leurs études supérieures ont certes de quoi avoir quelques... appréhensions ! Opter pour une filière, une formation ou une profession lorsqu’on a à peine vingt ans, c’est déjà pas simple. Mais le faire dans un contexte aussi mouvant et incertain que celui dans lequel nous a plongés subitement la crise sanitaire... c’est tout bonnement vertigineux. Hier porteurs, certains métiers et secteurs sont certes aujourd’hui (durablement) menacés. Les recruteurs, qui se livraient une guerre sans merci pour recruter en nombre tels ou tels profils, croulent désormais sous les CV. Quant à la reprise économique, elle ne semble pas programmée pour demain !

C’est le seum ouais, mais... étudiants et diplômés ne sont pas seuls ! Pour commencer, cette jolie « bourse » de 6,5 milliards d’euros que le Gouvernement a affecté au plan « 1 jeune 1 solution » et les nombreuses mesures de soutien qui vont continuer à être déployées en 2021. Ensuite, la mobilisation de tous les acteurs du marché de la formation et de l’emploi pour les aider à s’orienter, se former, postuler, réseauter... Et enfin l’expérience des « anciens », qui ont surmonté pas moins de trois crises au cours de ces trente dernières années (1993, 2000 et 2008) et se sont... adaptés. Et c’est bien la clé ! S’adapter et saisir toutes les opportunités, faire preuve de plus de proactivité et oser !

Ingrid Lemelle
Rédactrice en chef de ToulEmploi

* de l’arabe « hessd », qui signifie « volonté de nuire », employé dans le sens « galère » 
** de l’arabe « sèmm » qui signifie venin, employé dans le sens « être énervé, en colère, dégoûté »

Réagir à cet article

Source : https://www.toulemploi.fr/Les-meilleures-formations-en-Occitanie-sont-en-kiosque,30153