Au Boulot reste sur le pont

Les cinq agences d’emploi de la société Au Boulot se sont adaptées à la crise sanitaire et à son impact sur les activités de leurs clients, dont elles accompagnent aujourd’hui la reprise.

Des crises, Bernard Petit en aura traversé dans sa carrière. Éternel optimiste, l’ex-président du Prismemploi Occitanie concède néanmoins que cette dernière est inédite à bien des égards... Dirigeant fondateur de la société Au Boulot, spécialisée dans le recrutement en intérim, CDD et CDI en Occitanie et Nouvelle-Aquitaine, il a vu en effet son activité plonger pendant le confinement. Comme l’ensemble des acteurs.

Une conjoncture incertaine

Mais Bernard Petit a également observé combien il était difficile pour ses clients de maintenir leurs entreprises sur les rails. « Nombreux sont ceux qui n’ont d’autre choix que de continuer. C’est une question de vie ou de mort. Mais pendant combien de temps ? Les problèmes d’approvisionnement de matières premières se posent pour certains, tandis que d’autres doivent composer avec des effectifs réduits du fait du chômage partiel. Quant au ralentissement brutal de l’économie, il va bien sûr impacter de nombreuses entreprises... »

L’intérim ne devrait-il pourtant pas jouer, comme toujours, son rôle de variable d’ajustement du marché du travail ? « Normalement oui, mais le travail temporaire est étroitement corrélé à la conjoncture économique, or cette conjoncture reste on ne peut plus incertaine... Nous l’espérons bien sûr, et les salariés de nos cinq agences restent mobilisés pour accompagner tous nos clients, intérimaires et entreprises, avec cette écoute et cette proximité qui nous caractérisent », répond Bernard Petit, bien résolu à rester « sur le pont » pour affronter cette nouvelle tempête, et à la traverser elle aussi...
Ingrid Lemelle

Sur la photo : Bernard Petit, dirigeant fondateur de la société Au Boulot. DR.

Réagir à cet article

Source : https://www.toulemploi.fr/Au-Boulot-reste-sur-le-pont,29074