A quoi prépare le nouveau CFA de la Croix Rouge française en Occitanie ?

La Croix Rouge française vient de lancer son propre Centre de formation d’apprentis (CFA). Une structure déployée sur cinq villes d’Occitanie depuis cette rentrée. Le point avec sa directrice régionale.

Sophie Cazard, vous êtes la directrice de l’Institut régional des formations sanitaires et sociales Croix-Rouge française, comment votre nouveau CFA se met-il en place en Occitanie ?
L’antenne occitane a été la première à le déployer en région, sur cinq sites (Toulouse, Nîmes, Grabel, Rodez et Albi) et nous l’espérons dans le Lot en 2021. Nous dispensons pour l’instant cinq diplômes et un Titre professionnel Croix Rouge par cette voie de l’apprentissage : les diplômes d’Aide soignant, d’Auxiliaire de puériculture, de Technicien de l’intervention sociale et familiale, d’Accompagnant éducatif et social, et d’Infirmier pour les parcours post-Bac. Et le Titre professionnel de Secrétaire médicale et médico-sociale. Nous souhaitons également ouvrir à court terme la formation d’Ambulancier.

Pourquoi vous doter de votre propre CFA ?
Les raisons sont multiples. L’apprentissage permet aux étudiants de financer leurs études et favorise leur insertion professionnelle. Sur le plan pédagogique, il leur permet également d’acquérir des compétences sur des périodes plus longues, et avec une partie plus importante dédiée à la pratique, ce qui convient davantage à certaines jeunes. Ce CFA va enfin permettre à nos propres établissements et de nombreuses entreprises partenaires de la Croix-Rouge française de se doter de personnels qualifiés, très difficiles à recruter dans le secteur sanitaire et social que l’on sait en forte tension.

Vous multipliez à ce titre les actions de formation à destination des demandeurs d’emploi...
Oui, nous avons redéfini notre offre de pré qualification et diversifié nos cibles avec un dispositif de remise à niveau et d’accompagnement à la définition du projet professionnel. Avec l’Opco Santé et Pôle emploi Occitanie, nous avons par exemple conçu des Préparations opérationnelles à l’embauche menant à la formation d’Aide-soignant. Ou encore, en partenariat avec le Greta, nous avons mis en place des sessions de formation d’Accompagnant en gérontologie. Une façon de répondre là encore au plus près des besoins, que ce soit des publics ou des entreprises.

Avez-vous d’autres nouveautés en matière de formations ?
Oui, nous venons d’obtenir la certification Idec (inscrite au RNCP pour 5 ans) d’Infirmier coordonnateur de parcours d’accompagnement et de soins. Dispensée à Toulouse et Grabel (près de Montpellier), et sur demande à Rodez, cette formation s’adresse aux infirmiers diplômés, plutôt expérimentés en gérontologie (deux ans minimum), qui souhaitent prendre une dimension managériale.

La crise sanitaire a-t-elle impacté votre dernière rentrée, suscité davantage de vocations ?
Du côté des professionnels, nous avons bien sûr observé que la demande en aide-soignants et infirmiers reste très forte, mais aussi plus largement dans les domaines social et médico-social. Du côté du public en revanche, c’est difficile à dire, car en Occitanie, nous avons a chance d’avoir un nombre élevé de candidats chaque année. Nîmes et Toulouse ont par exemple fait le plein cette année, et nos formations sont soumises à quotas...
Propos recueillis par Ingrid Lemelle

Sur la photo : Sophie Cazard, directrice de l’Institut des formations sanitaires et sociales Croix-Rouge française en Occitanie. DR.

Réagir à cet article

Source : https://www.toulemploi.fr/A-quoi-prepare-le-nouveau-CFA-de-la-Croix-Rouge-francaise-en,29723