Midi-Pyrénées : l’emploi cadre fera-t-il mieux en 2014 ?

Au national, comme dans les régions, l’Apec vient de dévoiler les résultats de son enquête annuelle. Les entreprises de Midi-Pyrénées recruteront-elles davantage cette année ? Pas sûr...

Entre 6.180 et 6.900. C’est le nombre de cadres que les entreprises régionales prévoient de recruter cette année, soit un volume conforme aux recrutements effectivement réalisés en 2013. Une stabilité attendue donc, mais des embauches en baisse comparativement à 2012 « qui avait était assez dynamique », rappelle Jean-Sébastien Fiorenzo, responsable des relations entreprises de l’Apec dans le Sud-Ouest. En 2013, les entreprises ont certes recruté 6.570 cadres en Midi-Pyrénées, en recul de 10% sur un an. Les promotions internes ont en revanche été légèrement plus nombreuses (2.200 en 2013, soit + 4%). Quant au solde net, il est resté positif avec 1.560 emploi cadre créés.

Informatique, études et R&D

Des résultats qui intiment probablement les employeurs à davantage de prudence. Pour élaborer son dernier Panel, l’Apec a par ailleurs interrogé les entreprises entre le 17 octobre et le 13 décembre dernier, « qui n’était pas franchement une période très propice... », souligne Jean-Sébastien Fiorenzo. 7% des employeurs interrogés envisagent ainsi d’augmenter leurs effectifs (contre 10% en 2013 ) et 5% de les diminuer (contre 6% en 2013). Des pourcentages qui diffèrent toutefois nettement en Haute-Garonne (11% / 4%), département qui concentre 77% du total des projets de la région.

Le secteur le plus « recruteur » reste celui des services avec 61% des intentions. Le marché continue ainsi à être favorable aux cadres des fonctions informatiques qui concentrent près d’un quart de l’ensemble des projets de recrutement cette année. Il devrait, plus largement, être aussi un peu plus propice aux cadres évoluant dans le secteur des services aux entreprises, des transports, de l’hôtellerie restauration... Deuxième secteur porteur, l’industrie (24% des projets contre 22% des embauches réalisées en 2013). « La demande reste notamment soutenue pour les cadres des fonctions études et R&D (20% des intentions), en ingénierie de production plus que de conception bien sûr... », commente le responsable des relations entreprises. Les prévisions sont enfin relativement stables dans le commerce (8%) et la construction (7%).

En matière de profils, ce sont les jeunes cadres et les cadres confirmés de 6 à 10 ans d’expérience qui sont les plus courtisés par les entreprises. « Si on leur ajoute les cadres qui possèdent 11 à 15 ans d’expérience, ils réunissent près de 70% des intentions », fait remarquer Jean-Sébastien Fiorenzo. L’insertion des jeunes diplômés pourrait être un peu plus aisée cette année. Ils rassemblent 23% des intentions, soit un pourcentage conforme aux postes cadres qui leur ont été réservés l’année dernière, mais supérieur aux projections faites début 2013. Le marché se durcit en revanche très clairement pour les seniors. « Plus un cadre possède de l’expérience, plus les difficultés à le reclasser sont grandes », regrette le responsable de l’Apec.

Pas d’euphorie donc, mais pas de repli non plus. S’appuyant sur une hypothèse de croissance modérée pour les trois années à venir (de 0,7% en 2014, 1,6% en 2015,et 1,7% en 2016, l’Apec estime d’ailleurs que les embauches de cadres devraient progresser régulièrement.
Ingrid Lemelle

Sur la photo : Alten continuera à faire partie des « gros » recruteurs de la région cette année. Photo Hélène Ressayres - ToulEmploi.

Réagir à cet article

Source : https://www.toulemploi.fr/Midi-Pyrenees-l-emploi-cadre-fera-t-il-mieux-en-2014,12805