Une formation + un emploi, connaissez-vous SKOLA ?

Article diffusé le 28 juin 2021

Créé par la Fondation Apprentis d’Auteuil, le dispositif SKOLA vise à former et accompagner les jeunes éloignés de l’emploi sur des métiers qui recrutent. A Toulouse, il se ouvrira désormais sur deux SKOLA Meca, qui existe depuis 2019) et SKOLA Logistique, qui sera lancée en octobre prochain.

Clara Buisson, vous êtes responsable du développement et coordinatrice du Plan d’investissement dans les Compétences (PIC) en Occitanie pour Apprentis d’Auteuil, pouvez-vous nous présenter SKOLA ?
Il s’agit d’un dispositif créé au national en 2014, par la Fondation Apprentis d’Auteuil. Son objectif est de permettre à des jeunes éloignés du marché de l’emploi d’accéder à des métiers porteurs, et surtout évolutifs. En fonction des besoins identifiés sur les territoires, les métiers visés peuvent être différents et, depuis son lancement, 850 jeunes ont été ainsi accompagnés en France dans le cadre d’une soixantaine de sessions, et 75% d’entre eux ont obtenu une qualification professionnelle.

Qu’en est-il à Toulouse ?
Le dispositif a été lancé en 2019 sur le titre de Mécanicien réparateur de matériels de chantier et de manutention. C’est l’entreprise V2V qui est venue vers nous en nous faisant part de sa problématique de recrutement et de son ouverture à des jeunes motivés pour apprendre le métier. Cinq autres entreprises ont rejoint le dispositif et nous venons de finir une deuxième session avec V2V et Access Industrie, qui a permis d’aboutir à la réussite de sept jeunes nouveaux diplômés, dont quatre ont déjà signé un CDI et un un contrat d’apprentissage.

Concrètement, comment cela se passe-t-il ?
Le dispositif s’étend sur 21 semaines de formation et 30 semaines en entreprise. Les jeunes démarrent tout d’abord leur parcours dans le cadre d’une Préparation opérationnelle à l’emploi (POE). La Fondation Apprentis d’Auteuil accueille les jeunes qu’elle accompagne de différentes manières : mise à niveau des compétences, formation aux savoirs-êtres requis en entreprise, aide à la résolution des freins à l’insertion (mobilité, logement, santé, etc.), actions de découverte du métier... Ils effectuent ensuite un contrat de professionnalisation de huit mois dans l’une des entreprises partenaires, dans laquelle ils ont un tuteur RH et un tuteur « métier ». Ils sont parallèlement formés dans un centre de formation professionnelle et de promotion agricole pour la partie technique. Un centre dans lequel ils sont hébergés. Et ils continuent bien sûr à être suivis par la Fondation. La réussite du dispositif tient d’ailleurs dans cet encadrement et cet accompagnement vraiment personnalisés.

D’autres sessions sont-elles prévues ?
Oui, une troisième SKOLA Meca va démarrer en septembre et nous sommes toujours en phase de sourcing d’entreprises et de jeunes (contact ci-dessous). Pour le moment, V2V, Actiman, Kiloutou et Freche ont donné leur accord. Et puis nous allons lancer la première promotion de SKOLA Logistique, qui visera cette fois l’obtention du titre professionnel de Préparateur de commande en contrat d’apprentissage. Nous avons déjà Decathlon, Leroy Merlin et la société Pech comme partenaires et espérons en accueillir de nouveaux. Nous avons par ailleurs déposé un dossier au Conseil régional pour pouvoir proposer une partie de cette formation en réalité virtuelle, ce qui permettrait d’élargir le nombre de bénéficiaires.

Quels sont les critères pour intégrer le dispositif SKOLA ?
Rien d’autre que la motivation !
Propos recueillis par Ingrid Lemelle

Pour accueillir des jeunes ou postuler : Frédéric Doucet au 06 62 47 28 87 ou frederic.doucet@apprentis-auteil.org

Photo DR.

Vous recherchez un emploi en Occitanie ? Une formation en alternance ? Découvrez les 18.568 postes recensés par la rédaction de ToulEmploi dans l’édition 2021 du « Qui recrute dans votre région ? », en kiosque ou sur notre boutique en ligne !

Réagir à cet article

Source : https://www.toulemploi.fr/Une-formation-un-emploi-connaissez-vous-SKOLA,31580