Recrutement : l’Hérault passe en pôle position !

29% des entreprises de la région Occitanie envisagent de recruter cette année. C’est un point de moins qu’en 2019, mais globalement, le volume de projets d’embauche reste bien orienté au regard de la crise sanitaire...

246.600 intentions d’embauche recensées pour 2021 en Occitanie. Soit des projets en baisse de 3,6% au regard de 2019, la référence retenue au regard d’une année très perturbée par la crise sanitaire. L’enquête Besoins en main d’oeuvre de Pôle emploi a donc livré ses résultats. « L’Occitanie se situe certes un peu en retrait de la tendance nationale, qui témoigne d’une légère augmentation des intentions de recrutement, mais l’aéronautique et le tourisme pèsent beaucoup sur le marché du travail régional, or ce sont des secteurs évidemment très impactés », note le directeur de Pôle emploi Occitanie, Thierry Lemerle.

L’industrie enregistre en effet la plus forte diminution de projets (de 28%, soit 2800 postes en moins), le recul étant plus marqué encore dans la métallurgie (- 57%) et le matériel de transport (- 67%). « En lien d’ailleurs avec à ce trou d’air que subit l’aéronautique, les intentions d’embauches chutent considérablement pour certains profils tels que les ajusteurs monteurs (de 73%), les ingénieurs industriels (de 37%), ou encore les ingénieurs informatique (de 50%), qui sortent du Top 10 des métiers les plus recherchés en Occitanie », indique Pierre Brossier, le responsable du service Statistiques, études et évaluations de Pôle emploi Occitanie.
L’hôtellerie et la restauration projettent également moins d’embauches (près de 5900 en moins comparé à 2019), même si les prémices d’un redémarrage se précisent. « Nous accompagnons actuellement les professionnels qui préparent la réouverture de leurs établissements », souligne Thierry Lemerle.

Près de 50.000 projets dans l’Hérault et en Haute-Garonne

A l’opposé, le secteur de la construction anticipe 10% d’embauches de plus (soit près de 1500 postes supplémentaires). Celui des services aux particuliers enregistre lui aussi une évolution positive, principalement tirée par la demande en professionnels de santé. « Les projets de recrutement d’infirmiers progressent de 82% et ceux des aides soignants de 28% », précise Pierre Brossier.

Des opportunités à saisir principalement dans les petites entreprises, près de six projets sur dix étant concentrées dans les sociétés comptant moins de 10 salariés. C’est aussi toujours en Haute-Garonne et dans l’Hérault que les occasions seront les plus nombreuses (environ 50.000 intentions recensés dans chaque département), « l’Hérault passant pour la première fois devant la Haute-Garonne ! », observe le responsable du service statistiques.

Des embauches que certains recruteurs réalisent néanmoins toujours difficilement (pour 43% des projets). Différentes raisons sont avancées, mais un problème de motivation des candidats est observé dans 60% des cas. Un problème qui semble prendre de l’ampleur... « Nous allons activer le contrôle de la recherche d’emploi pour ceux qui refuseraient plusieurs offres correspondant à leur profil. L’objectif est d’identifier les freins, qui tiennent bien souvent à une démotivation, et d’apporter des outils et des solutions aux demandeurs d’emploi qui seraient dans cette situation. Si les blocages persistent, il pourrait y avoir radiation », informe le directeur de Pôle emploi Occitanie.
Ingrid Lemelle

A lire également, les perspectives d’emplois cadres en Occitanie.

Sur la photo : Thierry Lemerle, directeur de Pôle emploi Occitanie. DR.

L’enquête BMO en chiffres ici !

Réagir à cet article

Source : https://www.toulemploi.fr/Recrutement-l-Herault-passe-en-pole-position,31181