Forte augmentation du nombre de chômeurs formés en Occitanie

Article diffusé le 30 janvier 2017

Le premier bilan du plan « 500.000 formations » supplémentaires pour les demandeurs d’emploi vient d’être tiré en Occitanie. Un bilan quantitatif et qualitatif positif. De quoi convaincre les partenaires de poursuivre leurs efforts, au moins sur le premier semestre 2017.

Christophe, Gwendoline, Morgane, Yahyah et Vincent. Ils sont jeunes, et tous ont déjà connu une ou plusieurs périodes de chômage. Mais aujourd’hui, tous sont en emploi... après avoir suivi une formation. La preuve de la pertinence du plan national « 500.000 formations » supplémentaires pour les demandeurs d’emploi ? Le 24 janvier dernier, les partenaires de sa déclinaison régionale - État, Région, Pôle emploi et partenaires sociaux - avaient, dans tous les cas, choisi de les réunir à l’Adrar, l’organisme qui les a formé à Toulouse, pour témoigner en introduction de leur premier bilan.

Un bilan positif sur le plan quantitatif. Les objectifs de 30.000 places, en plus des 60.000 ouvertes en 2015, ont en effet été dépassés. Le 31 décembre dernier, le nombre de demandeurs d’emploi entrés en formation au cours de l’année approchait les 92.000, situant l’Occitanie en tête des régions françaises en termes de croissance. Selon les partenaires, cette augmentation aurait, en outre, bénéficié en priorité aux demandeurs d’emploi de longue durée, peu ou pas qualifiés, et/ou âgés de plus de 50 ans, c’est-à-dire la « cible » du gouvernement. « 54% d’entre-eux n’avaient jamais bénéficié de formation continue », a souligné le directeur de Pôle emploi Occitanie, Serge Lemaître.

La poursuite du plan à l’étude

Le Conseil régional et Pôle emploi, qui s’étaient concertés avant d’acheter les formations, ont par ailleurs veillé à les orienter vers les métiers d’avenir. L’informatique et le numérique, avec les services aux entreprises, constituent ainsi la première « famille » de métiers dans lequel les demandeurs d’emploi ont été formés (17,8% des places ouvertes en 2016). Le BTP (15,4% des places) arrive en seconde position, avec notamment l’ouverture de parcours visant l’acquisition de compétences dans les énergies nouvelles. De nombreux cursus ont enfin été financés pour permettre aux chômeurs de se former dans certains métiers « en tension » : dans le transport et la logistique (13,2% des places), la santé et les services à la personne (11,3%) et l’industrie (10,5%).

Pour l’heure, impossible de dire si ces formations ont effectivement permis aux demandeurs d’emploi de retrouver du travail. Mais la dernière enquête de l’Ipsos révèle qu’en Occitanie, plus de 86% des bénéficiaires sont satisfaits d’avoir eu cette opportunité. Satisfaits des conditions d’accès à leur formation, comme de sa qualité. Plus de 95% d’entre-eux sont d’ailleurs allés jusqu’au bout, et 76% estiment qu’elle a fait avancer leur recherche d’emploi ou leur projet de création d’entreprise.
Concernant la poursuite du plan, souhaitée par le gouvernement pour les six premiers mois de l’année, les partenaires ont indiqué qu’elle faisait actuellement l’objet de discussions et la décision devrait être prise dans les jours à venir...
Ingrid Lemelle

Sur la photo : L’Adrar, qui forme de nombreux demandeurs d’emploi et salariés, a accueilli les partenaires du plan « 500.000 », en Occitanie, pour leur premier bilan, le 24 janvier dernier, à Ramonville. Photo DR.

Réagir à cet article

Source : https://www.toulemploi.fr/Forte-augmentation-du-nombre-de-chomeurs-formes-en-Occitanie,21057