Recrutement : A Toulouse, Berger-Levrault change de paradigme

Berger-Levrault va recruter une centaine de personnes pour son implantation toulousaine en 2022. Des embauches qu’elle a décidé de simplifier en s’ouvrant à de nouveaux profils.

Berger-Levrault va recruter 250 personnes en France cette année, dont 70 personnes pour ses seuls effectifs toulousains. « Nous avons des objectifs très ambitieux pour 2022 autour de trois grands métiers : le développement, le test, et la mise en service avec des consultants formateurs chez nos clients. Nous allons donc embaucher principalement des développeurs, des consultants-formateurs et des chargés d’assistance », note Bérengère Moussard, responsable développement RH international du groupe.

Des recrutements ouverts à de nouveaux profils

Pour opérer ces intégrations, Berger-Levrault change de paradigme et lance un grand projet d’industrialisation et de simplification, afin de fluidifier ses embauches. Le groupe fait en effet face comme les autres acteurs du secteur à un marché de l’emploi extrêmement tendu. « Nous souhaitons arrêter d’avoir une liste de critères qui ne correspond plus à la réalité du marché. Nous allons mener cette politique autour de 80 postes sur les trois grands métiers cités précédemment », explique la DRH. Dans ce cadre, la société va mettre l’accent sur les compétences comportementales et transverses : curiosité, capacité à apprendre... « Nous serons évidemment attentifs à l’appétence des candidats pour des aptitudes clés de leurs fonctions. Les critères de recrutement élitistes ne reflètent pas la capacité d’une personne à exercer une fonction », analyse Bérengère Moussard.

Pour autant, la DRH précise que ce process de sélection demeure un challenge pour les candidats. Il passe par une série d’entretiens et de tests techniques adaptés aux différents postes. « L’idée est d’amener nos équipes, qui sont spontanément exigeantes sur le CV, à s’ouvrir à des profils juniors, qui codent par exemple soir et week-end, et pourront nous apporter une véritable valeur ajoutée. Nous souhaitons avoir une démarche inclusive dans nos recrutements. Nous les ouvrons par exemple à des écoles qui misent sur la reconversion professionnelle », précise-t-elle.

Afin d’attirer les talents, Berger-Levrault indique qu’aucune période d’essai n’est exigée et que la société mise sur le télétravail. Elle n’exclut d’ailleurs pas de parier sur le bon profil plutôt que la localisation géographique. « Nous avons également une politique d’innovation forte adaptée au marché », conclut Bérengère Moussard.
Louise Lané

Postulez sur : www.berger-levrault.com

A découvrir également, 26.004 postes à pourvoir en Occitanie dans la dernière édition de notre hors-série « Qui recrute dans votre région ? ». En kiosque ou sur notre boutique en ligne.

Réagir à cet article

Source : https://www.toulemploi.fr/Berger-Levrault-change-de-logiciel-dans-ses,33718