ToulEmploi

Publié le lundi 2 avril 2018 à 13h51min par Ingrid Lemelle

Pourquoi la vente directe célèbre-t-elle le Printemps ?

Faire connaître le dynamisme et les débouchés (nombreux !) du secteur de la vente directe est l’ambition de la manifestation, dont la particularité est de s’adresser en priorité aux plus jeunes. Rencontre.

Fabien Gardanne, vous êtes le représentant de la Fédération de la vente directe en Occitanie, en quoi consiste le Printemps de la vente directe ?
Il s’agit d’une manifestation organisée pour la troisième année en France par la Fédération, en partenariat avec le ministère de l’Éducation nationale. Un forum des métiers qui sera décliné pour la première fois en Occitanie, l’objectif étant d’informer et de sensibiliser les jeunes en formations commerciales, mais aussi les enseignants et
les professionnels en charge de l’orientation, sur les opportunités offertes par ce canal de distribution.

Où aura-t-il lieu ?
Le 6 avril à partir de 14h, au Lycée Jean de Prades, à Castelsarrasin, puis le 10 avril, de 8h à 10h, au Lycée Sainte Marie de St-Sernin, à Toulouse. Nous allons réunir des adhérents et des vendeurs à domicile indépendants, qui viendront témoigner de leurs activités et de leur métier. La vente directe est un secteur très dynamique, dont le chiffre d’affaires à de nouveau progressé de 3,8% en 2017. C’est également un secteur qui recrute, on estime d’ailleurs le nombre d’opportunités à 2600 postes cette année en Occitanie. Mais cela reste méconnu ou associé à une image dépassée.

C’est-à-dire ?
Les produits ainsi commercialisés sont par exemple très variés : menuiserie, thé, vêtements, amélioration de l’habitat… Beaucoup de personnes pensent en outre qu’il s’agit toujours d’une activité complémentaire alors que 90% des acteurs travaillent sur l’équivalent de temps pleins, parfois en représentant deux ou trois enseignes. Enfin, c’est un secteur dans lesquels les conseillers se sentent bien. Et c’est même l’une de ses spécificités. Une récente enquête a en effet démontré que 93% des acteurs s’épanouissent dans leurs activités. Ce sont tous ces aspects que l’on souhaite faire connaître.

Pour celles et ceux qui aimeraient en savoir plus, sans pouvoir assister à votre « Printemps », que conseillez-vous ?
Il existe plusieurs points d’entrée : le site de la Fédération, ceux des sociétés qui commercialisent leurs produits ou services par ce biais, et enfin Pôle emploi, avec qui nous avons un accord national pour informer les demandeurs d’emploi intéressés sur les opportunités et le statut de Vendeur à domicile indépendant (VDI).
Propos recueillis par Ingrid Lemelle

Sur la photo : Fabien Gardanne, représentant de la Fédération de la vente directe en Occitanie. DR.