ToulEmploi

Publié le lundi 28 mai 2012 à 19h14min par Rédaction en chef

Les Midi-pyrénéens « coworkent » de plus en plus

Face à l’avènement du télé-travail, de nouveaux lieux se créent pour accueillir les indépendants ou les télé-salariés. Ces espaces de coworking permettent à la fois de retrouver de la convivialité pour les travailleurs esseulés mais également de créer des synergies entre leurs adhérents. En Midi-Pyrénées, le phénomène tend à se (...)

Aussi appelés « tiers lieu », car il ne s’agit ni du domicile, ni du bureau, les espaces de coworking permettent aux indépendants ou aux télé-salariés de partager un endroit où travailler, mais également de créer des synergies. Pour Leslie Starr, qui fait la promotion des Jelly dans l’Ariège, des journées dédiées à l’information sur le coworking, il ne faut surtout pas confondre espace de coworking et télé-centre : « Le coworking recoupe deux notions : la mutualisation d’un lieu et d’outils, et la création d’une communauté avec des valeurs, d’échanges, de partage et de solidarité. »

Selon Arnaud Sellenet, le créateur de l’espace Tau à Toulouse, « ce sont avant tout des espaces qui permettent de se sortir du travail en solitaire et de disposer d’un ambiance de bureau quand on en a besoin sans pour autant travailler dans le même secteur. » Ils amènent des échanges spontanés entre les différents occupants des lieux. Les espaces de coworking rompent l’isolement et apportent « une dynamique de routine importante, qui oblige à quitter le domicile pour rejoindre d’autres personnes et créer du lien social » estime Gwen Legrand, de la Mêlée Numérique. Le regroupement des indépendants permet, en outre, « des rencontres et des échanges autour d’un projet commun ». Ces tiers lieux offrent le plus souvent une connexion wifi, essentielle pour les travailleurs nomades, une machine à café, et un espace de restauration.

Des espaces de coworking à Toulouse, dans le Gers et dans l’Ariège

Aux quatre coins de Midi-Pyrénées, des espaces de coworking ont déjà vu le jour. La Cantine de Toulouse a ainsi compté, 800 journées de coworking en 2011. A l’avenir, La Mêlée entend d’ailleurs y développer de nouveaux services : casiers sécurisés, et même domiciliation. L’espace Tau, ouvert dans le secteur de Compans-Caffarelli à Toulouse depuis décembre 2011, compte quatre permanents et accueille les gens de passage. Il se déploie sur 50 m2, trois bureaux et une cuisine. « Nous utilisons Twitter pour faire la promotion de ce lieu auto-géré », indique Arnaud Sellenet. Des nomades, deux à trois personnes en moyenne par semaine, viennent nous rejoindre. Nous organisons, en outre, des séances de travail, tout comme des moments de convivialité.« Leslie Starr entend, elle, créer prochainement à Pamiers un espace de coworking en milieu rural. Dans le Gers, les 318 membres du réseau Soho Solo ont, eux, accès à différents services qui leur sont dédiés, »mais pour compléter cette offre, nous leur proposons désormais au télé-centre d’Auch un espace de coworking sur une plate-forme de 40 m2« , détaille Romain Bilowus, chargé de développement économique pour la CCI du Gers. Trois Soho Solo y sont déjà installés. »Mais, nous réfléchissons déjà à l’ouverture d’un deuxième espace de ce type pour accueillir quatre coworkeurs supplémentaires.« Ses promoteurs et ses utilisateurs ne voient que des avantages au coworking. »Il permet le nomadisme, conjugué paradoxalement au sentiment de communauté qui n’est pas négligeable", constate ainsi Arnaud Sellenet. Une révolution du travail est peut-être en marche par ce biais, en tout cas, c’est ce qu’espèrent les convaincus.
Agnès Frémiot

Sur la photo : L’espace de coworking La Cantine à Toulouse. Photo La Cantine.

Où coworker en Midi-Pyrénées ?

L’espace Tau accueille à proximité de Compans-Caffarelli (9 rue du Canon d’Arcole à Toulouse) les travailleurs nomades. Ils sont accessibles via leur twitter : @taucw, par l’intermédiaire duquel ils recrutent leurs futurs adhérents

L’espace de coworking La Cantine est ouvert du lundi au vendredi de 8h15 à 18h au 27 boulevard Matabiau à Toulouse. Les tarifs sont disponibles en ligne sur lacantine-toulouse.org.

Pour en savoir plus sur les prochains « Jelly » organisés dans le département de l’Ariège : www.jelly09.info

Les informations sur le programme Soho Solo du Gers sont disponibles sur le www.soho-solo-gers.com