ToulEmploi

Publié le lundi 19 juin 2017 à 15h47min par Agnès Fremiot

Comment Bleexo se propose d’augmenter l’engagement de vos salariés ?

Stéphane Waller, le fondateur de Meltis vient de lancer Bleexo, une start-up hébergée au Village by CA. Elle s’intéresse à la qualité de vie au travail. Il nous présente son nouveau projet.

Stéphane Waller, vous êtes le pdg de Meltis et vous venez de créer la start-up Bleexo, pouvez-vous nous parler de ce nouveau projet ?
Meltis et Bleexo sont deux projets bien distincts. J’ai créé Meltis en 1999 et l’entreprise continue de très bien se porter avec une croissance de 20% cette année. Les deux entreprises ne partagent ni les mêmes équipes, ni les mêmes lieux, ni la même marque. La seule chose qu’elles ont en commun, c’est leur dirigeant. L’idée de ma nouvelle start-up repose sur le lien direct qui existe entre la qualité de vie au travail, l’engagement ou l’implication des salariés dans l’entreprise et ses résultats nets. J’ai assisté, par le biais des clients de Meltis notamment, à la montée en puissance de ces problématiques, qui connaissent une vraie accélération ces dernières années.

Quelle solution apportez-vous ?
Bleexo propose aux entreprises un baromètre d’engagement de leurs salariés. Leur motivation repose sur une quinzaine de points : la relation avec ses collègues ou son manager, l’alignement avec la stratégie de la stratégie de l’entreprise, la reconnaissance du travail, l’éventualité d’une progression, etc. Nous avons mis en place, en nous reposant sur des études existantes, un modèle d’une quarantaine de questions, qui permet de déterminer le ressenti des salariés et des suivre son évolution. Chaque semaine, quelques-unes leur sont soumises. Leurs réponses sont anonymisées, agrégées et restituées sous la forme d’un tableau de bord, qui permet au management ou aux ressources humaines de comprendre où en sont leurs équipes.

Pourquoi ces données sont-elles importantes ?
Jusque-là, dans les entreprises, le management et la direction avaient uniquement le « bonjour/ça va » du matin, les entretiens annuels ou biannuels, et le baromètre social, dans les grands groupes, pour connaître le sentiment de leurs salariés sur leur travail. Avec Bleexo, nous leur proposons des valeurs prédictives, qui peuvent leur permettre de mesurer de façon dynamique l’engagement de leurs employés. Ils voient certaines données évoluer et sont ainsi en mesure de patcher rapidement les problèmes. C’est un outil de médiation.

Où en êtes-vous du développement du projet ?
Nous proposons déjà une version bêta du projet en accès gratuit. Elle est utilisée par une trentaine d’entreprises, dont certaines sont venues à nous par adhésion spontanée. Cette partie restera d’ailleurs non payante à l’avenir. C’est la version bonheur au travail. D’ici le mois de juillet, toute la solution sera accessible pour nos futurs clients. Nous leur proposerons alors notre outil de médiation contre 4 euros par mois et par salarié, accessible sur tous les supports. Nous nous donnons un an pour nous imposer en France. Nous souhaitons ensuite déployer le modèle en Europe.
Propos recueillis par Agnès Frémiot

Sur la photo : Stéphane Waller, le fondateur de Meltis, vient de lancer un nouveau projet sur la qualité de vie au travail. Photo Hélène Ressayres - ToulEmploi.