Quelles conséquences sur l’emploi cadre en Occitanie ?

Le marché de l’emploi s’est fortement contracté, et les cadres ne sont pas épargnés. l’Apec publie un bilan de l’évolution des offres diffusées l’année dernière en Occitanie.

« En 2020, 26.420 offres cadres ont été diffusées sur le site apec.fr dans la région Occitanie, soit 30% de moins qu’en 2019 », nous apprend une récente étude de l’Apec. « Dans le contexte de crise sanitaire, le volume d‘offres a chuté lors du premier confinement (- 61% en avril 2020 par rapport à avril 2019) et reste à un niveau toujours inférieur à celui de 2019 en fin d’année : - 21% au dernier trimestre. » Les opportunités d’emploi sont ainsi passées de 3400 en janvier, à environ 1400 sur les mois d’avril et mai, et la tendance haussière de la rentrée ne s’est malheureusement pas confirmée, le nombre d’offres étant de nouveau orienté à la baisse depuis novembre dernier (à 2000 par mois environ).

Une offre sur deux en région toulousaine

Les métiers du développement informatique figurent parmi ceux qui restent les plus recherchés en Occitanie (25% des offres diffusées). « Les deux principaux secteurs recruteurs sont les activités d’ingénierie et le conseil en systèmes et logiciels informatiques (respectivement 16% et 13%) », rapporte l’Apec. Les fonctions commerciales occupent, quant à elles, la deuxième marche du podium. Elles rassemblent 20% des postes proposés l’année dernière. Enfin, sur la troisième marche, les cadres spécialisés dans les études, la recherche et le développement. Ils réunissent 15% des débouchés, soit un volume nettement inférieur à celui qui leur été dévolu les années précédentes.

L’Apec précise également les métiers les plus recherchés dans la région. Un top 10 constitué des développeurs informatique (2645 offres en 2020), suivis des spécialistes des infrastructures et des systèmes informatiques (1151 ), des cadres des fonctions comptables (955), des chefs de projets informatiques (808), des ingénieurs d’affaires (715), des conducteurs de travaux (666), des commerciaux (657), des ingénieurs R&D (534), des managers commerciaux (527) et des spécialistes de l’audit et de l’expertise comptable (514). Des débouchés qui restent concentrés dans la zone d’emploi de Toulouse (pour près de la moitié d’entre elles).

Un bilan qui n’augure rien de bon pour l’année à venir... « Le dynamisme de notre région s’appuie sur l’innovation, qui favorise le développement de pôles d’excellence. Si certaines activités ont été touchées durement par la crise, les besoins en compétences cadres demeurent. Notre rôle d’expert sur ce marché apparaît, plus que jamais, nécessaire », nuance Corinne Cabane, la présidente du comité paritaire de l’Apec Occitanie. « Nous mobilisons notre expertise et notre connaissance des spécificités de nos territoires pour répondre aux besoins des entreprises, notamment dans le secteur informatique, soutenir l’emploi des cadres et renforcer l’accompagnement des jeunes diplômés dans leur recherche d’un premier emploi », assure pour sa part Jean-Sébastien Fiorenzo, son
délégué régional.
Ingrid Lemelle

Graphique : Répartions des offres d’emploi cadre - « Occitanie - Bilan 2020 », Apec.

Réagir à cet article

Source : https://www.toulemploi.fr/Quelles-consequences-sur-l-emploi-cadre-en-Occitanie,30444