Occitanie : grand soleil sur l’ensemble du marché de l’emploi

Les établissements vont être plus nombreux à recruter cette année. Le volume d’emplois devrait également être plus important. La proportion de CDI promet d’être orientée nettement à la hausse. Un avenir sans nuage donc. Pas si sûr...

Pôle emploi Occitanie vient de dévoiler les résultats de son enquête annuelle l’enquête Besoins en main d’œuvre (BMO). « Les entreprises nous ont indiqué leur intention de réaliser 187.600 embauches cette année, soit 7800 de plus qu’il y a un an. Une tendance conforme à l’évolution nationale, la bonne nouvelle étant que cette hausse est perceptible partout et dans tous les secteurs », déclare Christophe Carol, le directeur régional adjoint de Pôle emploi.

Près d’un établissement sur quatre déclare ainsi vouloir réaliser au moins une embauche cette année. C’est également plus qu’en 2016. Dans certaines villes, la proportion à recruter est même nettement plus marquée. Particulièrement dans les départements situés à l’est de la région, « ce qui contredit certaines idées reçues », souligne Christophe Carol. C’est cependant à Toulouse que se situe le plus de projets (18% du total). Montpellier arrive en seconde position, avec 19.855 intentions déclarées, suivie de Perpignan (11.611 projets).

Plus de CDI

Autres bonnes nouvelles, les motifs de recrutement et la nature des contrats. Dans 55% des cas, les employeurs vont embaucher pour faire face à surcroît ponctuel d’activité. Et 21% des emplois seront créés pour remplacer le départ définitif de salariés. La part des contrats de longue durée et des CDI augmente ainsi sensiblement : de 4 points pour ceux d’une durée supérieure ou égale à six mois, et surtout, de 10 points pour les CDI, qui représentent 31% des contrats envisagés ! Les CDD de courte durée et les emplois saisonniers devraient donc être un peu moins répandus en 2017. A l’exception des services aux entreprises, qui déclarent un volume de projets quasi identique à celui de 2016, tous les autres secteurs envisagent en outre de recruter davantage qu’il y a un an.

C’est, comme toujours, dans les services que les débouchés seront les plus nombreux (61% de l’ensemble des projets déclarés). Dans les services aux particuliers (51.180 intentions d’embauche, soit environ 2000 de plus), l’hôtellerie restauration (30.850, donc 1500 supplémentaires) et les services aux entreprises (32.300). 36.200 besoins ont été recensés auprès des exploitations agricoles et des industriels de l’agroalimentaire (contre 34.600 en 2016). Ceux des entreprises du commerce avoisinent les 22.200 (800 de plus qu’il y a un an). Reste l’industrie, avec près de 7000 projets déclarés (+ 700), et surtout la construction, dont les intentions ont progressé de 17% en un an, soit 8000 embauches prévues d’ici à la fin de l’année.
Tous les voyants semblent donc bel et bien au vert. Oui mais...

Les recrutements s’annoncent très compliqués. Plus d’un tiers des postes est jugé difficile à pourvoir (34%, contre 30% début 2016). Les employeurs font face à une pénurie de candidats (citée par 85% d’entre eux) et/ou à des postulants qui ne correspondent pas aux profils recherchés (un problème rencontré par huit recruteurs sur dix.) Les métiers qualifiés et non qualifiés se côtoient dans le classement des métiers non saisonniers les plus difficiles à recruter : aides à domicile, ingénieurs, cuisiniers, responsables informatiques, infirmiers, ouvriers non qualifiés du gros œuvre... Des tensions qui menacent d’ailleurs le marché du travail temporaire, fortement sollicité depuis plusieurs mois.
Ingrid Lemelle

Illustration : Carte indiquant le nombre d’intentions d’embauches et la part d’établissement recruteurs par département. Pôle emploi Occitanie.

1 Message

Réagir à cet article

Source : https://www.toulemploi.fr/Occitanie-grand-soleil-sur-l-ensemble-du-marche-de-l-emploi,21717