Les chômeurs de longue durée en première ligne

Le marché de l’emploi continue de se dégrader en Midi-Pyrénées. Moins fortement qu’il y a encore quelques mois certes, mais de façon plus marquée qu’au national désormais. Sur un an, le nombre d’offres collectées par Pôle emploi Midi-Pyrénées a néanmoins progressé de 40,7% selon les chiffres arrêtés à fin mai 2010.

Sans emploi ou en activité réduite, le nombre de Midi-Pyrénéens inscrits à Pôle emploi atteignaient 185.900 à fin mai 2010. Ce nombre augmente de 0,6% par rapport au mois d’avril (soit 1.100 personnes de plus) et de 10,5% sur un an, progressions supérieures à celles enregistrées en France métropolitaine, où le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégories A, B, C a augmenté de 0,4% sur un mois et de 9,4% sur un an.

Hommes et femmes ont été également impactés sur la région en mai (+ 0,6 % chacun), même si les hommes restent ceux qui ont enregistré la plus forte évolution sur un an (12,1%, contre 9,1% pour les femmes). Les plus de 50 ans ont subi, comme toujours, la plus forte variation mensuelle (+ 1,4%), les seniors inscrits à Pôle emploi Midi-Pyrénées étant 5.000 de plus qu’en mai 2009. Enfin, la situation se stabilise pour les moins de 25 ans (+ 0,4% sur un mois, + 7,6% sur un an).

Les « premières entrées » et les « reprises d’activité » surtout

Ce sont en outre les demandeurs d’emploi inscrits depuis plus d’un an qui éprouvent toujours le plus de difficultés à se réinsérer sur le marché de l’emploi. Entre mai 2009 et mai 2010, leur nombre a augmenté de 26%, alors que celui des personnes inscrites depuis moins d’un an a varié de 3,5%. Si près de 20% des personnes sont par ailleurs entrées au terme d’un CDD, elles sont, comme les personnes licenciées (économiques ou non), les intérimaires en fin de missions et les démissionnaires, moins nombreuses qu’en 2009.

Les jeunes, les personnes qui souhaitent reprendre une activité et celles regroupées sous la catégorie « autres motifs » sont donc les demandeurs qui ont le plus grossi les rangs de pôle emploi Midi-Pyrénées depuis un an. Parallèlement, les sorties ont augmenté de 14,4%. Arrêts de recherche (+ 9,6%), cessations d’inscription (+ 11%), radiations administratives (+ 13,1%), les sorties pour reprises d’emploi déclarées (+ 19,2%), entrées en stage (+32,4 %), « autres cas » (+ 15,4%), toutes sont en augmentation.
Ingrid Lemelle

Photo Gilles Leimdorfer Pôle emploi. DR.

[(Forte hausse en Haute-Garonne

Sur un mois, le nombre de demandeurs d’emploi a varié entre - 0,1% et +1,6% selon les départements : Ariège (+ 1,6%), Aveyron (+ 0,9%), Haute-Garonne (+0 ,7%), Gers (+0,6%), Lot (+ 0,6%), Hautes-Pyrénées (+ 0,5%), Tarn (- 0,1%), Tarn-et-Garonne (+ 0,4%). Concrètement cela représente une hausse comprise entre 0 et 200 demandeurs d’emploi par département, hors Haute-Garonne qui compte, à fin mai, 600 personnes de plus qu’en avril et… 9.600 de plus qu’il y a un an, soit près de 55% du ratio enregistré en Midi-Pyrénées entre mai 2009 et 2010 (17.600 personnes de plus).)]

Réagir à cet article

Source : https://www.toulemploi.fr/Les-chomeurs-de-longue-duree-en-1336