Les Midi-pyrénéens en meilleure forme !

Dévoilés le 21 avril dernier à Toulouse, les résultats de la 2ème édition de l’étude « Santé en entreprise » en Midi-Pyrénées confirme que les salariés sont globalement « moins en risque » qu’ailleurs. Certaines entreprises, à l’instar de Veolia Propreté, ont d’ailleurs inscrit la santé de leurs collaborateurs au coeur de leur politique RH.

Le 28 avril prochain se déroulera la « Journée mondiale sur la sécurité et la santé au travail ». L’occasion de faire le point sur la situation en Midi-Pyrénées, Malakoff Médéric, groupe de protection sociale complémentaire et assureur santé et prévoyance des entreprises, ayant dévoilé il y a quelques jours son étude « Santé en entreprise ». Réalisée par internet en mars 2011 par la société d’études Sociovision auprès de 350 salariés du secteur privé, l’enquête a porté sur cinq grands critères.

« Midi-Pyrénées présente des facteurs de risque moins importants sur trois d’entre eux », souligne l’étude. Le contexte de travail des salariés se révèle ainsi moins tendu qu’au niveau national, tandis que la qualité des relations au travail et du climat interne semble s’être améliorée. Pour autant, « alors que la région Midi-Pyrénées se caractérisait par un engagement au travail supérieur à la moyenne nationale en 2010 (47% contre 42% au national), elle tend à rejoindre le niveau national. L’engagement au travail a baissé de huit points et dépasse désormais à peine le niveau national. »

Mais davantage de soucis personnels

Le contexte social apparaît également bien meilleur. L’état psychologique des salariés s’est certes amélioré, 19% ayant par exemple déclaré « se sentir très souvent dynamique » (contre 10% en 2010), soit cinq points de plus qu’au niveau national. C’est aussi le cas de l’hygiène de vie : le risque lié au manque de sommeil diminue de cinq points, la pratique du sport dépasse largement la moyenne (35% contre 30%), le risque nutrition, quoi qu’en augmentation cette année, concernerait 27% des salariés contre 33% au national... Reste que « les addictions tendent à se renforcer en 2011 avec 11% des salariés en risque contre 7% en 2010 », Midi-Pyrénées comptant notamment une plus forte proportion de fumeurs.

En 2011, 75% des salariés jugent enfin leur état de santé très bon ou bon, contre 68% en 2010. Une évolution qui ne concerne toutefois que ceux qui travaillent dans les entreprises de 50 salariés et plus. Autre évolution, négative cette fois, le nombre de personnes touchées par les soucis personnels (vie affective, argent, santé), en augmentation de huit points, soit un niveau devenu supérieur à la moyenne nationale (43% contre 38%).

En raison de la croissance des dépenses de santé, à commencer par les indemnités journalières (+ 6,6% sur les six premiers mois en 2010), mais également des contraintes législatives, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à mettre en place des dispositifs visant à améliorer la santé et le bien-être au travail de leurs salariés. C’est le cas de Veolia Propreté (lire encadré ci-dessous), qui a décidé de faire intervenir un coach dans son site de Villeneuve-Tolosane. De quoi continuer à afficher une belle santé !
Ingrid Lemelle

Sur la photo : Echauffement avant le travail sur une chaine de tri de Veolia Propreté. Photo Alexis Duclos DR.

[(

A Villeneuve, les salariés sont « réveillés » par un coach

« Depuis plusieurs mois, nous faisons intervenir un coach sportif trois fois par semaine auprès de vingt-cinq agents de collecte d’ordures ménagères et chauffeurs. Un »réveil musculaire« d’un quart d’heure qui permet de prévenir les accidents liés à l’absence d’échauffement ou à la fatigue, ces collaborateurs exerçant des métiers difficiles, en horaires décalés... » explique Gaëlle Bessonnet, responsable du site Veolia Propreté de Villeneuve-Tolosane. Une action que le groupe estime relever de sa responsabilité morale. « Nous n’avons pas le droit d’abimer les gens. » Celle-ci s’inscrit d’ailleurs dans une démarche plus globale de prise en compte de la santé des salariés de l’entreprise, également sensibilisés à leur alimentation, leur sommeil...)]

Réagir à cet article

Source : https://www.toulemploi.fr/Les-Midi-pyreneens-en-meilleure-1813