Comment se porte le marché de l’emploi cadre ?

En juillet 2009, 18 780 offres ont été confiées à l’Apec au national, soit un recul de 31% par rapport à juillet 2008. En Midi-Pyrénées, elles ont diminué de 27%. Le point avec le responsable de l’agence à Toulouse, Jean-Sébastien Fiorenzo.

Quelles sont les fonctions cadre qui sont les plus impactées par le ralentissement de la demande depuis le début de l’année ?
Le marché de l’emploi cadre s’est dégradé pour quasiment toutes les fonctions, mais Midi-Pyrénées ayant enregistré des taux records de croissance ces dernières années, le volume des offres demeure globalement élevé, avec toujours quatre fonctions phares sur la région : l’informatique, la R&D, les fonctions connexes à l’industrie, et les commerciaux.

Et concernant les profils ?
Les expérimentés (+ de 5 ans d’expérience) sont les plus demandés cette année. Nos craintes portent en revanche sur les jeunes diplômés. Ils arrivent sur un marché qui s’est considérablement durci… L’Apec, qui a toujours accompagné les Bac +4, va d’ailleurs certainement renforcer ses actions pour eux au cours des prochaines semaines. Quant aux profils confirmés (à partir de deux ans d’expérience), c’est vraiment au cas par cas.

Quels conseils donnez-vous aux cadres dans le contexte actuel ?
De s’inscrire, comme toujours, dans une logique de marché, autrement dit d’étudier en premier lieu le marché visé pour savoir si des opportunités existent, faute de quoi il faut rapidement élargir sa recherche au national, voire à l’international. Nous travaillons ensuite sur leurs champs d’expertises, le but étant de les aider à identifier et à mettre en avant leurs compétences, et ce afin qu’ils soient en mesure de répondre à trois questions clés : « Qui peut m’employer ? », « Pour quelles compétences ? » et « pourquoi moi ? ». C’est évidemment plus difficile pour les personnes qui suivent un conjoint et arrivent sur la région avec des compétences en totale inadéquation avec les besoins des entreprises. Dans ce cas, nous travaillons sur un repositionnement.

Comment entrevoyez-vous l’évolution pour les mois à venir ?
Je pense que le nombre de recrutements qui seront réalisés en 2009 sera conforme à nos prévisions, c’est à dire de l’ordre de 5 500. C’est certes moins qu’en 2008 (- 30 %), mais nous pourrions avoir de bonnes surprises. Plusieurs signes économiques pourraient en effet amener les entreprises à avancer certains projets d’embauches…
Propos recueillis par Ingrid Lemelle

Réagir à cet article

Source : https://www.toulemploi.fr/Comment-se-porte-le-marche-de-l-674