Comment Pôle emploi Occitanie assure-t-il la continuité de ses activités ?

Comme la plupart des entreprises, l’opérateur doit assurer ses missions avec un effectif réduit. Envers les demandeurs d’emploi, mais aussi les entreprises « stratégiques » qui doivent actuellement recruter. Le point avec le directeur de Pôle emploi Occitanie, Serge Lemaître.

Faîtes-vous face à une recrudescence du nombre de premières inscriptions depuis le début du confinement et donc la fermeture d’un certain nombre d’entreprises ?
Aujourd’hui, il est trop tôt pour en mesurer l’impact, d’autant que l’État a pris un certain nombre de mesures pour éviter que les entreprises ne licencient. La mise en place de l’activité partielle, gérée par les entreprises elles-mêmes, n’entraîne pas d’inscription à Pôle emploi. Donc pour l’instant, hormis un retour plus précoce de saisonniers, dont les contrats se sont terminés plus tôt que d’habitude, nous n’avons pas constaté de phénomène de vague de premières inscriptions.

Une ordonnance vient d’être adoptée afin que les demandeurs d’emploi puissent continuer à bénéficier de l’allocation chômage « selon certaines modalités ». Quelles sont ces modalités ?
Tous les publics indemnisés, bénéficiaires de l’allocation d’Aide au retour à l’emploi" (ARE) ou de l’Allocation de solidarité spécifique (ASS), vont continuer à la percevoir jusqu’à la fin du confinement, et cela même s’ils arrivent en fin de droit. Pour autant, cela nécessite obligatoirement de s’actualiser avant le 15 avril. Nos agences étant fermées, les demandeurs d’emploi doivent faire cette démarche à distance (lire notre article). Ce que font généralement 95% des personnes inscrites à Pôle emploi Occitanie. Mais pour les 14.000 personnes qui s’actualisent chaque mois en venant physiquement dans nos agence, nous avons mobilisé nos équipes pour les contacter par téléphone, leur expliquer la procédure et accompagner celles qui témoignent de difficultés.

Durant la période de confinement le contrôle de la recherche d’emploi est suspendu, ce qui pourrait inciter certains à différer leurs démarches alors même que des secteurs ont besoin de recruter et peinent à le faire. Quels sont ceux qui continuent à vous solliciter en ce moment ?
Nous enregistrons une baisse très importante du nombre d’offres, passées d’environ 1500/1600 par jour à 200/250, mais il est vrai que plusieurs secteurs stratégiques pour l’économie continuent à recruter. Le secteur de la santé bien sûr, mais aussi plus largement l’agriculture, le transport, la logistique, le commerce, la distribution... Nous sommes mobilisés pour accompagner tous ceux qui doivent recruter. Nous allons par exemple organiser davantage de salons en ligne, et nous conseillons à ce titre aux recruteurs d’opter eux aussi pour les contacts à distance, du moins dans les premières phases de sélection des candidats. D’être plus souples également sur leurs critères, pour ne retenir que les compétences essentielles. Et puis surtout, de communiquer sur les mesures qu’ils prennent pour garantir la sécurité de leurs salariés.

Comment la direction régionale s’organise-t-elle pour assurer ses missions ?
Nous avons mis en place un plan de continuité de nos activités, axé sur nos missions essentielles que sont : les inscriptions, l’indemnisation, l’accompagnement des demandeurs d’emploi et des entreprises qui nous sollicitent, et le règlement de nos fournisseurs et prestataires. Sur nos 4500 salariés, environ 50% sont aujourd’hui en télétravail, ce qui constitue une force de frappe qui nous permet d’assurer ces missions. La stratégie initiée depuis plusieurs années par Pôle emploi pour développer des services à distance se révèle également très utile dans ce contexte particulier. Elle nous permet d’être agiles et de pouvoir apporter des services aux entreprises et aux demandeurs d’emploi même dans cette période.
Propos recueillis par Ingrid Lemelle

Sur la photo : Serge Lemaître, directeur de Pôle emploi Occitanie. DR.

Réagir à cet article

Source : https://www.toulemploi.fr/Comment-Pole-emploi-Occitanie-assure-t-elle-la-continuite-de-ses,28403