CAE Passerelles : une solution pour les jeunes en mal d’expérience ?

Le Contrat d’Accompagnement pour l’Emploi (CAE) Passerelles ouvre de nouvelles perspectives pour les jeunes diplômés en manque d’expérience professionnelle. Ce contrat aidé leur permet d’acquérir des compétences à la fois au sein d’une collectivité territoriale employeur, mais aussi chez des entreprises grâce à des périodes d’immersion. Le point de vue de la directrice de la Mission Locale de l’Aveyron à Millau.

En quoi le CAE Passerelles met-il le pied à l’étrier aux 16-25 ans ?
Tout simplement parce qu’il permet d’acquérir une première expérience au sein d’une collectivité locale, expérience transposable ensuite dans le secteur marchand grâce à des périodes d’immersion en cours de contrat aidé. Grâce au Contrat d’Accompagnement dans l’Emploi Passerelles, le jeune augmente ses chances d’emploi futur à la fin du contrat. La passerelle entre le secteur public et le secteur privé est une obligation de la collectivité employeur du jeune.

Comment fonctionne le dispositif ?
Ce contrat s’adresse aux jeunes diplômés de tout niveau âgés de 16 ans à 25 ans révolus. Il vise l’accès à l’emploi ou la réorientation professionnelle. Sa durée initiale est de 12 mois, à temps complet ou à temps partiel (20 heures par semaine minimum). Les périodes d’immersion dans des entreprises en vue de parfaire ou de compléter des compétences professionnelles en cours d’acquisition sont inscrites contractuellement dans les obligations des employeurs du secteur public. L’Etat prend en charge à 90% le coût du contrat. A titre d’exemple, pour une collectivité territoriale de moins de 10 salariés, le reste à payer pour un CAE passerelles de 20h de travail hebdomadaire s’élève à environ 104 euros par mois. De plus, la mission locale s’engage à proposer un accompagnement renforcé pendant toute la durée du contrat. A l’issue du CAE Passerelle, la mission locale poursuit l’accompagnement soit sous forme d’offres d’emploi dans les fonctions occupées durant sa durée, soit sous forme de formations ou de contrats en alternance.

Qui intéresse-t-il particulièrement ?
D’un côté, les jeunes, particulièrement touchés par le chômage. En Aveyron, le chômage a par exemple progressé de 1,2%, hausse deux fois supérieure pour les jeunes de 16 à 26 ans que pour l’ensemble des demandeurs d‘emploi (Source : Préfecture de l’Aveyron, juillet 2009). D’autre part, les collectivités territoriales, et plus généralement les employeurs du secteur non marchand. Rien que dans le Sud Aveyron, nous avons recensé 134 communes susceptibles d’employer cette population. Les premiers contrats viennent d’être signés et illustrent le bien fondé de la mesure.
Propos recueillis par Christy Granja

Sur la photo : Anne Laurens, directrice de la Mission Locale Aveyron - DR

Réagir à cet article

Source : https://www.toulemploi.fr/CAE-Passerelles-une-solution-pour-744