ToulEmploi

Publié le lundi 12 août 2019 à 17h00min par Ingrid Lemelle

Orano recrute fortement pour ses sites du Gard

Article diffusé le 18 mars 2019

Le groupe Orano (ex-Areva), prévoit 200 recrutements en CDI sur ses sites du Gard Rhodanien, l’un des principaux territoires industriels d’Occitanie. Une centaine d’alternants sont également employés par le groupe chaque année dans la région.

Après avoir recentré ses activités autour du cycle du combustible il y a un peu plus d’un an, Orano prévoit 200 recrutements en CDI pour 2019 en Occitanie. Dans un secteur du nucléaire qui souffre encore des conséquences de Fukushima, le groupe cherche malgré tout à « répondre au développement de ses marchés, à remplacer les départs et à renforcer certaines fonctions, notamment en maintenance », explique Régis Faure, directeur adjoint communication business unit recyclage et site Melox.

Tous les métiers sont concernés, avec notamment 50 postes à pourvoir en production et exploitation sur l’usine Orano Melox et Orano DS à Bagnols-sur-Cèze, dans le Gard, 45 postes dans l’assainissement et le démantèlement chez Orano DS, et 45 postes sur les études et les projets d’ingénierie chez Orano Projets (à Bagnols) et Orano DS. Orano exprime également des besoins sur d’autres métiers techniques comme la radioprotection (22 postes), la sûreté et la sécurité (14), la maintenance (14) et la logistique et les transports (10), tous dans le bassin du Gard, à proximité du site nucléaire de Marcoule. Sur le site audois de Malvési, le groupe ne procèdera qu’à des remplacements.

Des profils techniques sur des métiers divers

« Nous recherchons aussi bien des jeunes que des profils expérimentés, essentiellement sur des postes de techniciens en Bac pro, Bac +2, et quelques ingénieurs », indique Régis Faure. Pour répondre à ses besoins, Orano a repensé sa plateforme de recrutement, qui permet de consulter les offres et de candidater en ligne. Le groupe organise également des job dating en partenariat avec Pôle emploi, et participe à des forums afin de présenter les opportunités de carrière.

Au-delà des compétences techniques et des diplômes, Orano demande « des gens qui ont envie de travailler dans l’industrie. Il faut également de la rigueur et une bonne capacité d’analyse et d’adaptation tout en étant capable de travailler en milieu confiné », précise le directeur adjoint. Afin de s’assurer de trouver les bons profils dans un secteur sensible comme le nucléaire, une enquête administrative est menée afin de valider l’habilitation du postulant, avant des entretiens professionnels et médicaux.
Le groupe Orano recrute par ailleurs une centaine d’alternants par an sur le bassin du Gard. Les offres sont là aussi disponibles sur le site du groupe, qui sera par ailleurs présent lors des rencontres de l’alternance des métiers du nucléaire le 20 mars à Pierrelatte dans la Drôme, où les besoins d’Orano autour de Marcoule seront mis en avant. « 20 à 30 % des alternants sont conservés au sein du groupe », note Régis Faure.
Paul Périé

Postuler sur : www.orano.group

Sur la photo : Le site de Melox. Photo Orano / Sébastien Le Couster.

2 Commentaires

Répondre à cet article