ToulEmploi

Publié le lundi 13 novembre 2017 à 16h53min par Agnès Fremiot

Comment la start-up Shapy veut-elle améliorer la qualité de vie au travail ?

Les créateurs de la start-up toulousaine Bigoudy ont décidé de lancer un nouveau projet dédié au bien-être en entreprise. Shapy, que son cofondateur Morgan Charton nous présente.

Morgan Charton, pourriez-vous nous expliquer la genèse de Shapy ?
En travaillant dans l’univers des start-up, nous nous sommes rendus compte que nous bénéficions d’un cadre de travail privilégié, la cohésion et les échanges entre les équipes étant plus développés que dans la plupart des entreprises traditionnelles. Pourtant, on sait aujourd’hui qu’un salarié heureux est plus productif et plus efficace. Bigoudy proposait déjà des services de coiffure en entreprise. Avec Shapy, nous voulons mettre ce savoir-faire à profit, en leur apportant davantage de services au bénéfice de la qualité de vie au travail.

Qu’allez-vous proposer aux entreprises ?
Nous allons nous appuyer sur deux formules. Nous allons d’abord proposer aux salariés des séances individuelles, entre midi et deux, de massages, ostéopathie, coiffure, manucure… Nous allons ainsi mettre à leur disposition une quinzaine de services individuels. Nous serons également en mesure de créer des activités collectives pour améliorer la cohésion des équipes. Il pourra s’agir aussi bien de séances de yoga, de fitness, de différents sports, de méditation, de relaxation… Soit une trentaine de services collectifs.

Quelles sont les autres options ?
Nous allons proposer en parallèle un système qui permettra aux collaborateurs d’organiser des rendez-vous en dehors de leur entreprise afin de partager une activité ou une passion, et nous mettrons à leur disposition une boîte à idées virtuelle afin qu’ils puissent suggérer anonymement les activités qu’ils aimeraient suivre dans leur société. Nous mettons également à disposition des ressources humaines et du comité d’entreprise une plateforme pour échanger avec leurs collaborateurs, mais également analyser ce qui se passe.

Quelles entreprises sont concernées par vos services ?
Nous ciblons les entreprises d’au minimum cent salariés et plus particulièrement celles qui comptent au moins 400 ou 500 personnes. Il faut atteindre cette taille critique pour que l’organisation des ateliers ait un sens. Ces services bénéficient aux salariés qui économisent du temps et sont plus détendus, et à l’entreprise qui leur montre ainsi qu’elle veille à améliorer leur bien-être.

Quels sont les autres apports de votre solution ?
Nous allons mettre en place une offre sur-mesure pour chaque entreprise, qui prendra la forme d’une application web et mobile. Nous prendrons en charge la communication sur place, pour présenter aux salariés nos services. Chaque offre étant entièrement personnalisable. Et enfin, nous réaliserons le catalogue des prestations et le recrutement des intervenants.
Propos recueillis par Agnès Frémiot

Sur la photo : L’équipe de Shapy. Photo : DR

1 Commentaire

Répondre à cet article