Recrutement et retour à l’emploi : Pôle emploi Occitanie relève le défi !

Le directeur de Pôle emploi Occitanie a fait récemment le point sur les actions menées par l’opérateur en région, et celles sur lesquelles il est engagé dans le cadre de la nouvelle convention tripartite État-Unédic-Pôle emploi 2019-2022. Et il va y avoir du changement !

Retours à l’emploi, accompagnement des demandeurs d’emploi et des entreprises, indemnisation... autant d’indicateurs sur lesquels Pôle emploi est régulièrement jugé. Onze au total, chacun étant assorti d’objectifs fixés par l’État et les partenaires sociaux. Onze objectifs que la direction régionale avait atteints en 2018. « C’est de nouveau le cas en 2019, notre performance ayant même progressé sur certains indicateurs, à commencer sur le nombre de retours à l’emploi de plus d’un mois, de 420.000 l’année dernière, soit 11.000 personnes inscrites en moins sur un an », a indiqué le directeur de Pôle emploi Occitanie, Serge Lemaître. « Le chômage a diminué de 0,6 point en un an, ce qui est une première en dix ans. Mais malgré les 29.000 emplois créés en 2019, dans la région, nous restons dans une situation de chômage de masse. »

Des offres satisfaites en moins d’un mois

L’Etat et l’Unédic, avec lesquels l’opérateur a signé une nouvelle convention tripartite pour la période 2019-2022, relève ainsi les objectifs. Et Pôle emploi de relever le défi d’accélérer les recrutements et les retours à l’emploi durable. Le délai de recrutement pour les offres déposées par les entreprises, de 39 jours dans la région contre 44 en moyenne en France, devra ainsi être inférieur à 30 jours dans les deux ans. « Nous avons déjà renforcé notre équipe de conseillers dédiés aux entreprises en fin d’année (recrutement de 90 personnes). Ils sont 560 aujourd’hui est leur mission va être de contacter systématiquement et immédiatement les entreprises dont les offres nous paraissent difficiles à pourvoir en l’état afin de proposer et de mettre en place des actions. »

Approche par compétences, formations, opérations de recrutement originales, application permettant de détecter de candidats avant leur sortie de formation (à partir de mars)... Pôle emploi met en effet à leur disposition de nombreuses solutions qui font leurs preuves, à l’instar de l’action menée en 2019 avec le Syntec numérique. « Il existe sans conteste une pénurie de profils dans ce secteur mais en acceptant d’élargir un peu leurs critères, les entreprises participantes ont pu rencontrer 500 candidats et 40% d’entre eux ont été recrutés », se félicite Serge Lemaître, qui indique que l’opération sera renouvelée à Toulouse et Montpellier les 23 et 24 avril prochains.

Deux demi-journées contre 50 minutes d’entretien

Côté demandeurs d’emploi, l’enjeu va être également d’accélérer les retours à l’emploi. Durable... « Et c’est là que nous allons certainement connaître notre plus importante rupture. Toute personne nouvellement inscrite à Pôle emploi bénéficiera non plus d’un entretien de 50 minutes, mais de deux demi-journées ! » Diagnostic des compétences et des besoins, identification de freins éventuels, information sur son indemnisation, le marché de l’emploi local, les services de Pôle emploi... à l’issue, l’objectif est là encore d’actionner immédiatement les démarches nécessaires. Une nouvelle prise en charge testée dans deux agences régionales pour le moment, à Alés et Carmaux. Elle sera déployée dans 14 agences supplémentaire en avril, puis sur l’ensemble du territoire d’ici au premier trimestre 2021.
Bilan dans un an...
Ingrid Lemelle

Photo Pôle emploi DR.

Réagir à cet article

Source : https://www.toulemploi.fr/Recrutement-et-retour-a-l-emploi-Pole-emploi-Occitanie-releve-le,28084