Movil’App : la mobilité européenne accessible à tous

Article diffusé le 25 avril 2011

Les échanges avec l’étranger ne sont pas réservés aux seuls étudiants, les apprentis et les demandeurs d’emplois peuvent en effet grâce à Movil’App, qui s’inscrit dans le cadre du programme européen de formation Leonardo da Vinci, partir pour s’initier à une langue et une culture via un stage. Des bénéficiaires du programme témoignent de ses avantages.

Le programme Movil’App, déjà mis en place en Midi-Pyrénées dans les CCI de l’Aveyron et de l’Ariège, à l’ESC Toulouse, et prochainement dans les CCI des Hautes-Pyrénées et du Lot, permet à des jeunes de parachever leur formation dans un pays étranger par l’intermédiaire d’un stage en entreprise. Depuis 2008, une quinzaine de personnes ont pu profiter de cette opportunité dans la région. « Pour l’instant, l’Irlande et l’Angleterre sont les destinations les plus prisées par les jeunes, mais nous en avons également envoyé à Malte ou en Espagne, souligne Anne Bibet, chargée de mission emploi-formation à la Chambre de commerce et d’industrie de Région. L’objectif de ce programme est en effet d’acquérir une compétence linguistique. »

Elle constate cependant que les entreprises qui vont accueillir les jeunes en alternance sont plus aisées à trouver que les candidats. « Il faut en effet que les personnes intéressées aient terminé leurs études, et elles sont souvent frileuses à l’idée de partir alors qu’elles sont en mesure d’entrer sur le marché du travail. Pour les motiver, je rappelle qu’une bourse leur est accordée pour profiter de cette expérience en complément des indemnités versées par le Pôle emploi, et que les CFA comme les CCI les accompagne tout au long de leur démarche dans les différentes étapes de la mise en place de ce projet. »

3.000 euros de bourse pour financer cette expérience

Léocadie Picaud et Adeline Raillon, toutes deux étudiantes en Master Management de l’environnement du risque industriel et de la sécurité à la CCI de Rodez, ont fait le choix de partir en Irlande. « J’ai été séduite immédiatement par l’idée de partir à l’étranger tout en étant financée dans ma démarche. » Adeline Raillon désirait, quant à elle, partir depuis un moment. « J’y avais pensé après ma Licence et puis finalement j’ai saisi cette occasion. » Les deux jeunes filles ont rencontré les mêmes difficultés pour décrocher un stage et ont donc finalement profité du partenariat de la CCI de Rodez avec la société Hertz en Irlande. Léocadie a ainsi décroché un stage au service comptabilité, tandis qu’Adeline est devenue agent de recouvrement.

Inscrites au Pôle emploi avant de partir vivre cette expérience en Irlande, « un préalable indispensable pour percevoir la bourse » rappelle Anne Bibet, Adeline et Léocadie ont touché une bourse de 3.000 euros pour financer leur vie sur place. « Je n’aurais pas pu partir sinon, la vie et notamment le logement sont très chers là bas », souligne Adeline Raillon.
Les deux jeunes filles ont finalement passé cinq mois sur place grâce au programme. Aujourd’hui, elles sont pleinement satisfaites de « cette expérience très enrichissante ». « Cela forge nettement le caractère et j’ai découvert en plus un nouveau secteur d’activités », s’enthousiasme Léocadie Picaud.

Adeline Raillon, elle, conseille à tous les jeunes qui hésitent de tenter l’expérience. « Ces cinq mois sont passés très vite et ont été très dépaysants. Ils n’empêchent pas, en outre, de trouver un travail au contraire. A mon retour, j’ai passé un entretien pour un emploi dans l’aéronautique en anglais. J’aurais eu les capacités de le faire avant mon départ mais cette expérience m’a donné la confiance en moi nécessaire pour le mener à bien. De plus, ce choix montre aux entreprises que nous sommes mobiles, ce qui est important pour des postes de cadre ou d’agent de maîtrise. »
Agnès Frémiot

Photo Pholio Agency - Fotolia.com.

Réagir à cet article

Source : https://www.toulemploi.fr/Movil-App-la-mobilite-europeenne-1795