Montpellier : l’Ensam cultive son originalité

L’École nationale supérieure d’architecture de Montpellier prépare plus d’un millier d’étudiants au Diplôme d’études en architecture et au Diplôme d’État d’architecte mais aussi à des formations « maison » uniques en leur genre.

L’École nationale supérieure d’architecture de Montpellier (Ensam) fait partie du réseau des vingt écoles publiques préparant au métier d’architecte. À l’image de l’Ensa Toulouse, elle dispense ainsi le 1er cycle en trois ans, préparant au Diplôme d’études en architecture (DEEA), ainsi que le 2e cycle en deux ans, qui conduit au Diplôme d’État d’Architecte (DEA).

Les écoles publiques se distinguent donc essentiellement sur leur offre dite de Diplômes propres aux écoles d’architecture, les DPEA. Et l’Ensam, outre le fait d’être la première (et la seule) école européenne à avoir été accréditée par l’Union internationale des Architectes-Unesco, propose plusieurs DPEA uniques. Celui consacré par exemple au Management de projets urbains durables, porté en partenariat avec Montpellier SupAgro et l’École des mines d’Alès.

Deux nouveaux DPEA uniques en France

L’Ensam s’apprête à en ouvrir deux autres, eux aussi sans équivalent en France : le DPEA Architecture et Santé, environnements et qualité de vie, en ce mois de décembre 2017. « La formation vise l’intégration des problématiques de santé dans la conception de la ville contemporaine et des espaces de vie de demain », explique l’Ensam. Autre diplôme, le DPEA Architecture et Scénographie, élaboré avec l’Institut supérieur des techniques du spectacle d’Avignon. Les cours de ce cursus, axé sur la scénographie d’équipement, d’exposition, de spectacle vivant et d’évènements, débuteront en janvier 2018.

L’Ensam vient également d’ouvrir un Master spécialisé Architecture et patrimoine contemporain, qui vise à répondre aux attentes en matière de management et d’intervention sur l’existant. Une convention avec l’Université de San Sebastian offre à ses étudiants la possibilité de préparer aussi le Master Réhabilitation, restauration et gestion intégrale du patrimoine bâti et des constructions existantes.
Ingrid Lemelle

Entre 2800 et 3700 euros selon les cursus

Sur la photo : L’École nationale supérieure d’architecture de Montpellier participera au Salon de l’Etudiant, à Montpellier du 11 au 13 janvier. Photo DR.

Réagir à cet article

Source : https://www.toulemploi.fr/Montpellier-l-Ensam-cultive-son-originalite,23382