Jeunes diplômés : l’anticipation paye

Si le taux d’insertion (71%) et la durée moyenne de recherche d’emploi (de deux mois) des jeunes diplômés Bac +4 et plus sont restés inchangés, c’est peut-être en partie parce que la dernière promotion a davantage anticipé son arrivée sur le marché. Selon la dernière étude de l’Apec, 60% des jeunes diplômés ont en effet démarré leur recherche avant la fin de leurs études, contre 55% pour la promotion 2010.

Les conditions d’emploi des « JD » se sont en outre améliorées. Pour les Bac +3 notamment, puisque 75% d’entre eux sont en emploi. Tous diplômes confondus, la part des jeunes ayant obtenu un CDI a par ailleurs continué de progresser pour concerner près de 6 jeunes recrutés sur 10 (jusqu’à 76% pour les jeunes ingénieurs). Enfin, le salaire médian à l’embauche a augmenté pour s’établir à 28.600 euros bruts par an, contre 27.600 en 2011.

Quid des mois à venir ? « Les entreprises ont l’intention de recruter moins de débutants qu’auparavant, observe Jean-Marie Marx, directeur général de l’Apec. Ainsi, tout laisse penser qu’une dégradation sensible devrait être à l’oeuvre dans les prochains mois. Cependant, les mesures en faveur des jeunes - notamment le contrat de génération - devraient faciliter le démarrage de leur vie professionnelle. »

Répondre à cet article

Source : https://www.toulemploi.fr/Jeunes-diplomes-l-anticipation-2829