Intérim et aéronautique font bon ménage en Midi-Pyrénées

Le Prisme, qui regroupe les professionnels de l’intérim, organisait pour la première fois une table ronde en Midi-Pyrénées. Elle s’est déroulée le 23 octobre dernier à Toulouse. Objectif : mettre en avant le secteur de l’aéronautique pourvoyeur d’emplois temporaires.

L’aéronautique à nouveau dans la lumière ? Dans un contexte économique morose, le secteur en croissance attire tous les regards. Cette fois ci à travers celui de l’intérim. « La région toulousaine est l’une des plus dynamiques en matière d’utilisation des travailleurs temporaires et le métier aéronautique est un gros consommateur de personnels intérimaires », explique Bernard Petit, délégué régional de Prisme. L’organisme, qui regroupe les professionnels de l’intérim, organisait la semaine dernière une table ronde à Toulouse dont l’objectif était de « mettre en avant la vitalité de l’aéronautique ».

L’avenir de l’aéronautique et de l’intérim s’annonce prometteur

En effet, alors que Midi-Pyrénées voit ses effectifs intérimaires baisser de 5,3% sur les sept premiers mois de l’année, le personnel temporaire de la construction aéronautique et spatiale augmente sur la même période de 27,5% et celui de la fabrication de produits métalliques de 4,7%. En d’autres termes, l’intérim, tel un baromètre, annonce les fluctuations du marché de l’emploi et permet de définir les tendances des grands secteurs. Comme le confirme Martial Vaidie, DRH du groupe Latécoère, venu témoigner à l’occasion de cette rencontre et « partager les bonnes pratiques avec les agences d’intérim ». « Puisque l’aéronautique est un secteur cyclique, le personnel temporaire fait partie de nos moyens de flexibilité. En période haute (entendre un carnet de commande rempli, ndrl), nous employons jusqu’à une centaine d’emplois intérimaires en contrat long d’un an. En période creuse, nous ne baissons pas en dessous de 20 », souligne le DRH, qui précise que les besoins chez Latécoère recoupe plusieurs métiers : approvisionneur, contrôleur, personnel de fabrication… De plus, ajoute Martial Vaidie, « une vingtaine de contrats temporaires se transforment en CDD. Et cinq à six d’entre eux en CDI cette année ».

Quant aux perspectives dans le secteur, elles s’annoncent florissantes selon Bernard Petit, y compris pour l’intérim. « Avec une visibilité sur 20 ans du secteur, les programmes seront générateurs de main d’œuvre. Les métiers de l’informatique, de la production, de l’engineering auront donc des besoins. »
Audrey Sommazi

Sur la photo : C’est la première fois que le Prisme organisait une table ronde en Midi-Pyrénées. Photo Hélène Ressayres - ToulEco.

Réagir à cet article

Source : https://www.toulemploi.fr/Interim-et-aeronautique-font-bon-2839