Hop in rend les langues vivantes

Pour se remettre à niveau en anglais, les salariés peuvent recourir à Hop in, un centre de formation aux méthodes peu conventionnelles. Monique Stevens innove en effet dans les méthodes d’apprentissage, sur le fond et sur la forme.

Coïncidence amusante, Hop in, société spécialisée dans l’enseignement des langues pour les particuliers et les entreprises, est installée avenue de Grande-Bretagne. Monique Stevens a choisi d’installer ses activités dans une toulousaine, un cadre qui correspond à sa philosophie de l’enseignement des langes vivantes : apprendre de façon informelle, dans une ambiance conviviale. « Nous sommes une petite entreprise, nous sommes presque dans l’artisanat de l’apprentissage des langues. Ici, c’est avant tout l’humain qui compte », indique-t-elle. Pour livrer des cours d’anglais mais aussi d’allemand, d’italien, et de russe, elle s’est entourée de sept professeurs. Toutes des femmes. Un parti-pris qu’elle assume : « Elles sont plus ouvertes et plus promptes au dialogue. Je les ai également choisies jeunes, afin qu’elles parlent un anglais actuel, et elles viennent de différents points du globe pour exercer l’oreille des élèves à plusieurs accents. »
Autre spécificité, chez Hop in, pas question de prendre des notes pendant les cours, afin d’être en immersion totale, les adultes sont privés de stylo pendant leur heure de cours. « Ils ont besoin d’ouvrir leur oreille. Après sept ans d’apprentissage de l’anglais, nous constatons souvent que le niveau des élèves ne dépasse pas le moyen élémentaire. Nous les réunissons en groupe de niveau de quatre maximum et nous leur fournissons la retranscription des cours après, afin qu’ils les retravaillent ensuite », précise Monique Stevens. Et pour parfaire leur anglais, les élèves ont, à leur disposition des dvds ou des livres, qu’ils peuvent emprunter.

Des petits-déjeuners aux afterworks

Outre ces méthodes d’apprentissage originales, Monique Stevens a mis en place différentes formules de cours. « Nous avons commencé par les afterworks, qui réunissent par petits groupes, des élèves dans des restaurants autour d’une mini conférence et de conversations en anglais », détaille-t-elle. Pour l’entreprise Mercator Océan, Hop in a mis en place des visites de musées en anglais, qu’elle propose aujourd’hui à tous ses clients. « Ces rendez-vous nous permettent de sortir de la salle de cours et de lever encore les inhibitions dans un cadre plus informel. Les résultats sont vraiment probants et les élèves se surprennent parfois eux-mêmes », explique Barbara, professeur d’anglais chez Hop in .
Hop in propose également des petits-déjeuners où les adultes peuvent échanger et travailler ainsi leur anglais durant 35 minutes. L’entreprise travaille actuellement avec Pôle emploi à une formation dédiée aux chômeurs afin de les aider à se réinsérer en ayant des bases en anglais.
Et ça marche ! Hop in affiche une réussite de 100% aux examens, attribués à ses méthodes d’apprentissage décalées.
Agnès Frémiot

Sur la photo : Monique Stevens, dirigeante de Hop in. Photo Hélène Ressayres - ToulEmploi.

Réagir à cet article

Source : https://www.toulemploi.fr/Hop-in-rend-les-langues-vivantes,14775