67 demandeurs d’emploi changent de route avec l’AFT-Iftim

En septembre prochain, ils seront affectés à un ou plusieurs itinéraires de ramassage scolaire en Midi-Pyrénées. Des hommes et des femmes, jusqu’alors étrangers à la conduite de voyageurs, mais que la proposition, assortie d’une formation et d’une promesse d’embauche, a séduit. La démarche est certes pragmatique. Elle s’appuie sur le recensement des entreprises de transports en Midi-Pyrénées, soit 67 postes cette année. Le métier, et surtout ses conditions d’exercice sont ensuite présentés en toute transparence aux demandeurs d’emploi, à commencer par le nombre d’heures proposées, les contrats étant très souvent à temps partiel. Les candidats sont ensuite évalués grâce à la Méthode de recrutement par simulation de Pôle emploi et le concours de psychologues du travail. Ils sont enfin reçus en entretien par les entreprises qui, lorsqu’elles retiennent leurs candidatures, s’engagent à les recruter en CDI.

Une action partenariale

Seule condition, réussir l’examen de Conducteur routier inter-urbain de voyageurs à l’issue des 420 heures de formation dispensées par l’AFT-Iftim, l’organisme de formation spécialisé en transport et logistique. Une formation que les stagiaires de la promo 2012 viennent de débuter. « Elle comporte bien sûr la préparation au permis poids lourds, les stagiaires ayant l’opportunité de s’entraîner sur notre simulateur de conduite (une cabine de semi-remorques paramétrée pour retranscrire les conditions de conduite de voyageurs) à Toulouse, explique Philippe Bastien, directeur de l’AFT-Iftim formation continue en Midi-Pyrénées. Ils vont pouvoir travailler des situations particulières (crevaison, conduite en montagne, passage de ronds points...) avant de passer en conditions réelles. Ils seront également formés à l’accueil, la gestion des conflits... »

Une formation prise en charge financièrement grâce à l’activation de plusieurs dispositifs et le concours de divers partenaires. 36 demandeurs d’emploi ont ainsi été recrutés par le biais de Préparations opérationnelles à l’embauche (POE) couplées à des contrats de professionnalisation, 29 par le biais de Formation individuelle emploi recrutement (FIER), dispositif financé par le Conseil régional, et enfin deux en contrats de professionnalisation pris en charge par l’Agefiph, 14 des 67 stagiaires étant reconnus travailleurs handicapés.

Une action partenariale donc, reconduite pour la quatrième année en raison de son efficacité. La qualité du recrutement, de la formation et de l’accompagnement des différents acteurs contribuent en effet à son succès. Les personnes recrutées se révèlent en outre assez fidèles à leur entreprises, les postes proposés répondant souvent aux aspirations des personnes de plus de 50 ans qui souhaitent renouer avec le marché du travail, des travailleurs en situation de handicap ou des mères de famille à la recherche de mi-temps... Une réussite qui amènera probablement les professionnels à décliner l’action au métier de conducteur grand tourisme à la rentrée prochaine.
Ingrid Lemelle

Photo Kzenon - Fotolia.

Réagir à cet article

Source : https://www.toulemploi.fr/67-demandeurs-d-emploi-changent-de-2592