ToulEmploi

Publié le lundi 15 juillet 2019 à 17h00min par Ingrid Lemelle

Toulouse : L’AN21 fait sa première rentrée décalée dès février !

Article diffusé le 21 janvier 2019

L’Académie Numérique du 21e siècle (AN21) fait sa rentrée à Toulouse. Une nouvelle école qui proposera cinq cursus en alternance à partir de septembre, dont trois accessibles dès février. Plusieurs entreprises partenaires participeront à un job dating, jeudi 24 janvier, pour recruter les premiers (...)

A défaut de trouver des candidats formés, formons les ! Une réflexion qui prévaut à la création de plus en plus d’écoles. La dernière-née préparera aux fonctions dédiées au traitement des données et de la cybersécurité. A Balma ! L’Académie Numérique du 21e siècle a ainsi été imaginée et fondée par des entrepreneurs toulousains : Jean-Nicolas Piotrowski, président d’ITrust, Alain Rabary, PDG de Val Software, Luc Marta de Andrade, président de u-need, Anouk Dequé, dirigeante de l’agence de communication éponyme, Nathalie Raynaud, dirigeante d’Addcom et Benoit Brient, directeur développement.

Hébergée dans les locaux d’Ocssimore, le cluster de la cybersécurité ambitionne de former des codeurs pluridisciplinaires. « Les besoins des entreprises portent sur les profils qui possèdent une double, voire une triple compétences. Que nous ne trouvons pas. C’est donc ce qui nous a guidé dans l’élaboration de nos cursus », explique Jean-Nicolas Piotrowski. Les fondateurs se sont rapprochés de Sup’ESAIP à Angers afin de pouvoir proposer et délivrer un diplôme Bac+5 inscrit au RNCP (Répertoire national des certifications professionnelles), Celui de développeur, auquel l’AN21 va associer des compétences très spécifiques.

Une première promo de 30 à 40 étudiants

Cinq formations accessibles à partir d’un niveau Bac +2 en informatique seront dispensées : développeur & expert en Cybersécurité, en Machine learning & Data science, en Management d’un ERP, en Web communication et en Machine learning & Cybersécurité. « Toutes seront dispensées en alternance, à partir de septembre, les trois premières pouvant être intégrées dès la fin février », souligne le président d’ITrust. Poussée par une forte demande d’entreprises telles que Scopelec, Banque Populaire, Eurecia, Caisse d’Epargne Midi-Pyrénées, Météo France ou Tisséo, l’école a certes déjà rassemblé près d’une trentaine d’opportunités de contrats. Elles seront proposées ce jeudi 24 janvier en fin d’après-midi, lors d’un job dating organisé dans ses locaux à Balma. « La première promotion commencera par une période d’immersion en entreprise, et les cours débuteront en mars. »

Exception faite du pré-requis du diplôme Bac +2, seule l’appétence pour les métiers et la motivation sont nécessaires pour intégrer cette école qui entend miser sur une pédagogie moderne. « Les étudiants passeront 40% de leur formation à l’école qui va privilégier le travail collaboratif sur des cas concrets, proposer beaucoup de MOOCs avec l’intervention d’experts référents dans leur domaine, faire intervenir des chercheurs… » Les jeunes en réorientation, comme les profils en reconversion sont donc invités à postuler. A la rentrée, l’offre de l’AN21 devrait également s’élargir aux salariés des entreprises, qui voudront se doter de compétences supplémentaires. De quoi se programmer un avenir professionnel préservé de tout risque de chômage. « Nous estimons à 200 le nombre de postes à pourvoir en ce moment dans le domaine de la cybersécurité en Occitanie », indique Jean-Nicolas Piotrowski.
Ingrid Lemelle

Renseignement et Inscription par mail à l’adresse suivante : salaoui@an21.fr

Photo DR.