ToulEmploi

Publié le lundi 5 février 2018 à 18h58min par Ingrid Lemelle

Toulouse : EDF investit 4 millions d’euros dans un campus dédié aux métiers de l’hydraulique

EDF a choisi Toulouse pour implanter l’un de ses deux nouveaux campus dédiés à l’hydraulique. Le groupe mise sur une pédagogie digitale pour être à la pointe des évolutions dans cette filière.

Engagée dans une démarche de refonte de ses programmes de formation continue dans les métiers de l’hydraulique, le groupe EDF a choisi Toulouse, pour implanter un nouveau campus.
« L’Occitanie est l’une des premières régions hydrauliques de France. Ce campus, installé à Basso-Cambo, est le premier du genre, il nous permet de nous positionner au plus près des zones d’exploitation du grand Sud-Ouest, le Massif Central et les Pyrénées », a expliqué Gilles Capy, délégué régional EDF en Occitanie lors de l’inauguration, le 1er février dernier. EDF a par ailleurs choisi d’implanter un second campus identique à Grenoble (opérationnel en mars prochain) pour remplacer le site historique de Pérolière près de Lyon, jugé trop ancien.

Le campus de Basso-Cambo, qui a nécessité un investissement de 4 millions d’euros pour disposer d’un outil pédagogique innovant, concentrera un tiers des formations en hydraulique du groupe. « Il est doté de maquettes sophistiquées qui sont de véritables « bouts d’usines » permettant aux salariés de tous niveaux de se former dans des conditions réelles, et d’améliorer leurs compétences pour être en phase avec les dernières évolutions des métiers du secteur », décrit Élodie Siwertz, la directrice de l’unité de formation production ingénierie (UFPI), l’organisme de formation interne d’EDF. L’UFPI exploite 23 campus de formation sur tout le territoire. A Toulouse, l’organisme prévoit d’accueillir 2000 stagiaires par an pour des sessions de 3 à 5 jours. « Nous délivrerons ici deux types de formations, que nous qualifions « d’initiales » en alternance à destination des nouveaux entrants dans le groupe et « habilitantes » pour ceux qui évoluent ou changent de métier en cours de carrière. »

Une pédagogie qui favorise la digitalisation

Sur place vingt formateurs, spécifiquement formés et embauchés pour le campus toulousain, déploient une pédagogie reposant sur la digitalisation avec des outils de réalité virtuelle, Serious Games, Mooc…
Une pédagogie qui se déploie notamment dans le cadre d’un partenariat signé avec l’école d’ingénieur INP Toulouse Enseeiht. « Actuellement 16% des formations sont délivrées de façon digitale et notre objectif est de passer à 30 % d’ici à 2030, » décrit Élodie Siwertz.
220 sessions de formation sont programmées pour 2018 uniquement à destination des salariés du groupe ; mais le campus pourrait à moyen terme former des publics extérieurs (exploitants étrangers ou filiales du groupe). A ce jour EDF consacre 9% de sa masse salariale à la formation.
Béatrice Girard

Sur la photo : Le nouveau campus toulousain d’EDF a été inauguré le 1er février dernier. Photo EDF - David Richard. DR.