ToulEmploi

Publié le lundi 20 avril 2015 à 09h24min par Ingrid Lemelle

Midi-Pyrénées : les employeurs passent la seconde

Publiée ce jeudi 16 avril, l’enquête « Besoins en main d’œuvre » de Pôle emploi rapporte 87.700 projets de recrutements cette année en Midi-Pyrénées. Soit un volume identique aux intentions recueillies en 2014. Si ce n’est que la part d’établissements recruteurs évolue sensiblement.

Les projets sont stables, soit 87.700 intentions d’embauche cette année, en Midi-Pyrénées. Mais les recruteurs, eux, sont potentiellement plus nombreux ! 21,5% des établissements interrogés par Pôle emploi souhaitent en effet procéder à une embauche au moins, d’ici à la fin 2015. Une proportion jamais atteinte ces cinq dernières années. Le signe d’un regain de confiance.

Plus confiants, mais cependant prudents, les employeurs devraient proposer davantage de contrats saisonniers, ces derniers augmentant de 3 points. 44% des perspectives de recrutement seraient donc liées à un surcroît ponctuel d’activité, particulièrement dans les secteurs de l’agriculture, l’agroalimentaire et l’hôtellerie restauration. Les contrats à durée indéterminée diminuent, eux aussi, très fortement. Ils ne représentent que 24% des intentions d’embauche, soit un repli de 10% par rapport à l’année dernière. Les employeurs indiquent, en outre, avoir moins de difficultés à recruter : 34% seulement des projets déclarés resteraient difficiles à pourvoir, contre 36,2% en 2014, proportion qui diminue pour la troisième année consécutive. Ces tensions semblent particulièrement fortes dans l’industrie (43% des projets sont jugés problématiques), et plus encore dans le secteur de la construction (plus de 56%).

61% des projets dans les services

En matière de répartition des besoins exprimés, peu de changements en revanche. Les services concentrent 61% du total, soit plus de 53.000 intentions de recrutement. Les services aux particuliers (40%, en hausse d’un point) et aux entreprises (21%, comme en 2014) concentrent sans surprise sept des dix métiers les plus demandés cette année. Avec respectivement 1853 et 3137 projets recensés, les aides-soignants et les agents d’entretien de locaux voient leurs débouchés augmenter. Ceux des aides à domicile, des professionnels de l’animation socioculturelle et des ingénieurs études et R&D du secteur informatique diminuent, mais demeurent néanmoins supérieurs à un millier.

L’agriculture et l’industrie agroalimentaire resteront également porteuses, la proportion d’établissements recruteurs étant de 40% parmi les exploitants agricoles. Le commerce, en quatrième position, déclare des projets en hausse de 6%. Fort de ce dynamisme, deux professions font leur entrée dans le Top 10 des métiers les plus recherchés : les attachés commerciaux, avec près de 1300 intentions de recrutement, et les vendeurs, qui réunissent davantage de projets (949, contre 869 en 2014). Ce sont toutefois les commerces de détail, qui soutiendront l’essentiel du marché de l’emploi, les entreprises spécialisées dans le commerce de gros et dans la vente et la réparation automobile déclarant des besoins moins importants qu’il y a un an.
L’industrie réunit 6% du total des projets collectés par Pôle emploi, c’est-à-dire un point de plus qu’en 2014. Le volume de projets exprimés (5000) progresse légèrement, certaines branches exprimant des intentions d’embauche nettement supérieures à l’année dernière, tandis que d’autres préfèrent ralentir, voire réduire la voilure.

Dernier secteur, la construction, qui peine toujours à sortir de la crise. Près de 3400 projets d’embauche ont été néanmoins recueillis, principalement pour remplacer le personnel qui partira à la retraite. Des perspectives qui pourraient toutefois être revues à la hausse, plusieurs mesures laissant présager une reprise à moyen terme…
Ingrid Lemelle

Téléchargez l’enquête sur www.observatoire-emploi-mp.fr

Graphique : Répartition des projets de recrutement par secteur - Source BMO 2015 Pôle emploi Midi-Pyrénées.

4 Commentaires

Répondre à cet article