e-artsup ou l’art d’apprendre les nouveaux métiers du digital

Que les passionnés de jeux vidéo, motion design, 3D et objets connectés se réjouissent : l’école e-artsup s’implante à Toulouse et Montpellier. Objectif : former les directeurs artistiques et digital designers de demain.

"L’école de la passion créative" e-artsup forme depuis 15 ans aux métiers artistiques du numérique. Les futures promotions de Toulouse et Montpellier pourront y suivre des cours d’arts graphiques, de dessin, de création visuelle, de typographie, de communication, de culture digitale, de motion design ou encore d’innovation digitale.

Deux nouveaux campus

Déjà implantée à Paris, Bordeaux, Lille, Lyon et Nantes, l’école s’installe en effet à Montpellier, au sein du campus Ionis situé en centre-ville, dans le quartier Antigone. Côté Toulouse, c’est également en centre-ville qu’e-artsup a déniché des locaux de plus de 2000m², idéalement situés à Jeanne d’Arc. Ces deux écoles seront dirigées par un seul et même homme, Marc Fauvel, qui a notamment été directeur artistique et directeur de création chez Léo Burnett pendant près de 17 ans.

Tout comme le directeur, la vingtaine de professeurs intervenant à Toulouse et Montpellier seront tous issus du milieu professionnel. « A Montpellier, nous avons par exemple recruté trois intervenants qui travaillent chez Ubisoft », souligne le directeur. Le contenu des cours, que ce soit sur le parcours « grande école » qui se déroule en cinq ans, ou le parcours Bachelor professionnel (en trois ans), est axé sur des ateliers concrets et pratiques. « Les étudiants suivront des cours de photo, de cinéma, de packaging, de conception de jeux vidéo ou encore de coding…Ils auront, de plus, un stage à la fin de chaque année d’étude. Nous les coachons également sur la préparation d’un CV et d’un pressbook », poursuit Marc Fauvel.

Bien au-delà du théorique donc, e-artsup propose régulièrement des workshops afin de faire découvrir aux élèves le milieu professionnel, et ce, dès la première année. « Ils travailleront comme en agence, avec toute l’exigence que cela implique, et devront rendre un projet sous cinq jours : un dessin animé, un jeu vidéo, etc. Les sujets seront jugés par des professionnels extérieurs » détaille l’ancien directeur artistique. Et à en croire Marc Fauvel, la filière a de beaux jours devant elle : « Ce sont des métiers d’avenir. Il n’y a qu’à voir les génériques des séries The Walking dead ou encore Game of throne, la création digitale a le vent en poupe ! »
Coralie Pierre

Sur la photo : Après Paris, Bordeaux, Lille, Lyon et Nantes, e-artsup investit Toulouse et Montpellier. DR.

Réagir à cet article

Source : https://www.toulemploi.fr/e-artsup-ou-l-art-d-apprendre-les-nouveaux-metiers-du-digital,19559