11

C’est le nombre d’Ecoles de la 2e chance (E2CR) en Occitanie. Elles ont été ouvertes à Toulouse (en 2004), Montpellier (2006 et 2011), Carcassonne (2007), Nîmes (2008), Perpignan (2009), Béziers et Alès (2010), Narbonne (2011), Lunel (2015) et enfin Onet-le-Château (2017).

Celle de Toulouse développe depuis plusieurs années des actions nouvelles pour permettre à ses élèves « d’apprendre en faisant » notamment autour des technologies du numérique. Plusieurs expérimentations ont ainsi été menées avec les FabLab d’Artilect et de Continental avec, à la clef, la réalisation de projets concrets.

L’E2CR de Toulouse a franchi une nouvelle étape en se dotant il y a quelques semaines de son propre FabLab. « Ouvert à tous les élèves (200 jeunes par an), il met à leur disposition des équipements performants (imprimantes 3D, postes de travail pour modéliser des objets, kits robotiques...). Lors d’ateliers organisés deux fois par semaine, les élèves s’initient ainsi à la conduite et à la réalisation de projets s’appuyant sur les technologies de modélisation, d’impression 3D, de robotique et de codage », explique l’établissement.

En France, plus de 65% des jeunes sortis d’une E2CR ont pu accéder à un emploi en 2019, à une formation qualifiante ou diplômante, ou renouer avec une formation initiale.

Réagir à cet article

Source : https://www.toulemploi.fr/article28229,28229