5.000

C’est le nombre d’emplois qui pourraient être supprimés en Midi-Pyrénées dans les dix ans, faute de nouveaux programmes lancés par Airbus. Selon les estimations du syndicat professionnel Syntec Numérique, le danger pour les sous-traitants régionaux réside également dans un risque de massification de la sous-traitance en zone low cost.

« Nous craignons qu’Airbus ne confie à quelques grands groupes internationaux l’essentiel de la sous-traitance d’études, qui eux-mêmes en cascade pourraient sous-traiter mais en rognant les marges, avec au final un impact sur les salaires », déclare Luc Marta de Andrade, délégué régional du Syntec Numérique. « Nous avons déjà l’exemple d’une grosse société de services et d’ingénierie informatique qui a annoncé comme objectif de porter à 70% sa part d’activité sous-traitée en Inde. »

A lire, l’interview de Luc Marta de Andrade sur ToulÉco

Réagir à cet article

Source : https://www.toulemploi.fr/article11452,11452