Toulouse : une formation pour sortir du bois

L’évolution de la règlementation (Grenelle environnement, RT 2012…),
la demande croissante des ménages, les qualités intrinsèques du matériau, la forte poussée des préoccupations de développement durable... autant de facteurs de développement de la construction en bois. Un secteur qui témoignent de besoins en personnels qualifiés auxquels répond précisément la nouvelle formation de l’Afpa Midi-Pyrénées.

Elle démarrera le 17 septembre prochain, et c’est une nouvelle formation du catalogue déjà bien fourni de l’Afpa Midi-Pyrénées. Une réponse aux besoins du secteur de la construction bois, très dynamique dans la région (lire l’encadré). Un Titre Professionnel de niveau IV de Technicien Etudes Construction Bois (TECB) que les candidats prépareront sur une durée totale de 1.500 heures, articulée autour de l’étude de douze situations de chantiers significatives de l’activité du technicien.

Des compétences techniques et humaines

Dispensé sur le campus Afpa de Toulouse Palays, le cursus couvrira les 14 compétences du Titre Professionnel, dont trois certificats de compétences professionnelles : effectuer les métrés d’ouvrages de construction bois, réaliser l’étude technique d’un ouvrage et assurer sa mise en oeuvre. Objectif, préparer les stagiaires à toutes les dimensions techniques d’un métier qui requiert rigueur et savoir-faire.

Le technicien études construction bois intervient certes à tous les niveaux des projets. En amont, en collaborant au choix des systèmes constructifs et en établissant le coût des projets. C’est également à lui (ou elle !) qu’incombe la tache de définir les procédés de mise en oeuvre, et d’organiser la réalisation des ouvrages en atelier et sur le
chantier. Un professionnel qui doit ensuite assurer le suivi des réalisations dans le respect des budgets alloués, des délais contractuels et des règles de l’art, et ce jusqu’au parfait achèvement des travaux.
A l’interface de l’entreprise de construction ou du bureau d’étude et les équipes de chantier, ce technicien doit donc posséder de nombreuses compétences techniques et humaines. L’aspect relationnel est en effet tout aussi important que l’aspect strictement technique, ce technicien étant l’interlocuteur des différents acteurs des ouvrages.

Les pré-requis pour intégrer cette formation (qui peut être financée par le Conseil régional) sont de posséder au minimum un niveau première, une expérience en charpente menuiserie d’au moins trois ans, ou d’avoir travaillé comme couvreur zingueur avec une expérience significative en charpente. L’utilisation courante de l’informatique est également nécessaire. Les diplômé(e)s pourront ensuite s’insérer sans difficultés sur le marché du travail, porteur pour ce type de profil. Ils pourront également évoluer plus tard vers une formation ou une fonction de technicien supérieur.
Ingrid Lemelle

Plus d’infos auprès de laetitia.lebrun@afpa.fr

Sur la photo : Le technicien études construction bois constitue le dossier technique d’exécution conforme à la commande et organise les moyens techniques à mettre en œuvre. Photo Thorsten Schmitt - Fotolia.

[(

Une filière d’avenir

« Variée en termes de métiers, la filière forêt /bois est également dynamique en termes d’emplois en Midi-Pyrénées, assure Luc-André Penniello, directeur adjoint de l’agence Pôle emploi Arènes. Les employeurs recherchent des jeunes qualifiés et le secteur est porteur - la demande d’emploi est inférieure à l’offre, ce qui est rare dans la région - pour les métiers de technicien supérieur et d’ingénieur. Une filière qui a de l’avenir car celle-ci est soutenue par le levier politique. »
)]

Réagir à cet article

Source : https://www.toulemploi.fr/Toulouse-une-formation-pour-sortir-2688