Quels débouchés avec le nouveau master tourisme de Grand Sud Formation ?

École toulousaine spécialisée dans la filière touristique, Grand Sud Formation lance un nouveau cursus de niveau master pour former les futurs cadres du secteur. Danielle Chevallier et Émilie Teychené, le tandem mère-fille qui dirige l’école, détaillent cette nouvelle formation.

Pouvez-vous présenter Grand Sud Formation ?
Danielle Chevallier : J’ai fondé cette école spécialisée dans les formations touristiques à Toulouse en 1990. Nous accueillons 300 élèves par an, et nos formateurs pour les parties techniques sont tous des professionnels. Ce qui nous permet une proximité avec le secteur, certains acteurs venant d’ailleurs organiser des journées de recrutement au sein de l’école.
Émilie Teychené : Depuis près de vingt ans, nous proposons aussi des spécialisations métiers. Il s’agit de formations professionnelles permettant d’acquérir des capacités opérationnelles. Il arrive ainsi régulièrement que des sur-diplômés reviennent suivre ces cursus pour acquérir ces compétences.

Pourquoi lancer un master tourisme ?
E. T. : C’est une suite logique. La formation de référence est le BTS tourisme, la licence européenne que nous proposons permettant de se spécialiser dans le tourisme d’affaires et l’événementiel. Le Master européen en management et stratégie touristiques doit permettre de donner les outils de gestion d’une équipe, la capacité d’analyse et de synthèse, et d’offrir des perspectives d’évolution professionnelle.

A qui s’adresse cette nouvelle formation ?
E. T. : A des niveaux bac +3, issus du secteur du tourisme mais aussi de la communication, de l’hôtellerie, ou du commerce avec un profil tourisme. Nous recrutons aussi à l’international.
D. C. : Les dossiers de candidature sont à retirer sur le site de l’école. Les épreuves d’admission comprennent une partie écrite, avec notamment un test de personnalité et des questionnaires, ainsi qu’un entretien de motivation.

Quel est le contenu du cursus et quels sont les débouchés ?
E. T :  La formation se compose de 80% d’approfondissement professionnel et de 20% de management. Car le tourisme est avant tout un métier de terrain, composé à 90% de petites structures avec des besoins opérationnels. Il est donc nécessaire de posséder ces compétences de base. Nous aussi croyons fort en la dimension internationale, et le master est donc bilingue français-anglais. De même, au moins l’un des deux stages doit être effectué à l’international.
D. C. : Avec ce master, les diplômés pourront prétendre à des postes de responsable d’agence de voyages, de producteur ou de distributeur, de responsable de structure touristique ou d’office du tourisme. Mais il faut être clair avec les gens : ils ne seront pas propulsés par magie à des postes à responsabilités ! En revanche, ils pourront clairement avancer plus vite.

Quelles sont les autres nouveautés à attendre à Grand Sud Formation ?
D. C. :  Nous réfléchissons à l’ouverture d’une formation axée sur le e-tourisme, alliant à la fois les compétences d’un webmaster et d’un conseiller voyages. C’est une demande croissante de la part du secteur, notamment car les gens réservent de plus en plus souvent leurs séjours en ligne. Internet a généré de nouveaux emplois.
E. T. :  Depuis quelques semaines, le site internet de Grand Sud Formation est d’ailleurs accessible en version mobile, et par le biais de flashcodes. Il est important que l’école suive les tendances du secteur.
Propos recueillis par Thomas Gourdin

Crédit photo Hélène Ressayres.

Réagir à cet article

Source : https://www.toulemploi.fr/Quels-debouches-avec-le-nouveau-2565