Nos conseils pour accèder au marché « caché »

Tirés de l’édition 2014 du « Qui recrute en Midi-Pyrénées ? » (actuellement en kiosque), nos conseils pour accéder aux offres d’emploi « cachées », soit environ 60 à 70% des emplois pourvus chaque année.

Ils ne font pas l’objet d’annonce. Par manque de temps ou de moyens, volontairement parfois, ou encore parce qu’elles ne ce sont pas complètement décidées, de nombreuses entreprises pourvoient leurs postes par d’autres moyens que la diffusion d’offres d’emploi classiques. Soit plusieurs milliers de postes « cachés » qu’il convient de dénicher. Comment ? « En adoptant une démarche très pro-active qui consiste à se rendre visible », répond Georges Vaccaro, directeur associé du cabinet RH Adviabilis à Toulouse.

Avoir « l’oeil et l’écoute »

Sur les réseaux sociaux, « pourvu d’y être actif dans sa spécialité et de donner de la visibilité à son expertise », estime Georges Vaccaro, mais également dans les réseaux physiques où il convient d’avoir « l’oeil et l’écoute ». Relations personnelles et professionnelles, associations professionnelles, réseaux d’anciens élèves, conférences, salons... sont certes autant d’occasions de s’informer sur de potentielles opportunités et de faire savoir à vos interlocuteurs que vous êtes en veille, ou en recherche active d’emploi. Se faire connaître des cabinets RH est également important, Georges Vacarro rappelant qu’ils enrichissent en permanence leur vivier de candidats.

Une lecture attentive de la presse spécialisée économique ou emploi (pensez à consulter régulièrement ToulEco.fr, ToulEmploi.fr...) est une autre bonne façon de se tenir informé de l’évolution de l’activité des entreprises. Celles que l’on connaît déjà, mais surtout celles que l’on ne connaît pas ou peu, les TPE / PME étant les premières à « cacher » leurs créations de poste. « Je conseille à ce titre aux candidats de se créer aussi des alertes Google sur les sociétés qui les intéressent, et de consulter leur site web afin de suivre leurs actualités, suggère Marie-Pierre Sarret, responsable régionale du cabinet Menway Carrières. L’objectif étant d’adresser ensuite une candidature spontanée, en mettant en avant vos connaissances de l’entreprise et ce en quoi vous pensez pouvoir l’accompagner dans ses projets. » Autrement dit, en personnalisant sa candidature en fonction des besoins identifiés ou supposés, et en l’adressant surtout au bon interlocuteur, certains réseaux sociaux professionnels se révélant là encore précieux.

Marie-Pierre Sarret incite par ailleurs les candidats à évaluer leurs concurrents. « En épluchant par exemple les annonces diffusées sur un poste comparable à celui que l’on vise afin de définir les principales attentes des employeurs, puis réfléchir aux aspects qui vont permettre de se différencier, de se présenter comme un meilleur candidat que les autres. » Pro-actif, l’explorateur du marché caché devra enfin l’être jusqu’au bout, c’est-à-dire en relançant ensuite ses interlocuteurs.
Ingrid Lemelle

Le saviez-vous ?

20.000 personnes reçoivent chaque semaine la newsletter d’information spécialisée emploi, formation et carrière en Midi-Pyrénées, L’Hebdo de ToulEmploi.fr. Et vous ?
Pour vous inscrire, cliquez ici.


Illustration Jean-Christophe Wolmer Guibaud.


A lire également « Comment avoir la tête de l’emploi ? »

Répondre à cet article

Source : https://www.toulemploi.fr/Nos-conseils-pour-acceder-au-marche-cache,13781