Midi-Pyrénées : les entreprises prennent le handicap à bras le corps

Comment recruter un salarié handicapé et comment favoriser son intégration dans l’emploi ? Les entreprises, de plus en plus concernées par la question, apportent leurs réponses via notamment une sensibilisation de leurs équipes managériales.

Le handicap est « une caractéristique » comme une autre pour un salarié à en croire Eric Lafabrègue, responsable des ressources humaines chez ERDF. Pour autant, leur identification et leur intégration dans l’entreprise n’est pas forcément une chose aisée. Bernard Petit, directeur général de Toulouse Intérim, qui a créé des agences spécifiquement dédiées au handicap, constate que les grandes entreprises ont pris le sujet à bras le corps et s’investissent désormais dans le recrutement des salariés handicapés. L’année dernière, sur 43 embauches, ERDF a recruté quatre personnes en situation de handicap et n’entend pas en rester là. Afin de réaliser son sourcing, l’entreprise utilise plusieurs biais : l’apprentissage, les stages, l’intérim ou le recrutement plus traditionnel. « Nous nous appuyons sur des partenaires – Cap Emploi, les CFA et l’Agefiph – dans nos démarches. » Avec la formation adaptative, ERDF a également mis en place un module afin de faire monter en compétence des demandeurs d’emploi en situation de handicap, qui n’avaient aucune compétence électrique. Treize personnes ont déjà bénéficié de cette action. « Pour l’intérim, nous travaillons notamment avec Toulouse Intérim », indique Eric Lafabrègue. « J’impose d’ailleurs à mes managers de recruter un travailleur handicapé pour trois personnes. »
Bernard Petit souligne que l’identification des salariés handicapés n’est pas forcément aisée. « Un certain nombre d’eux eux ne sont pas déclarés comme tel, soit parce qu’ils n’ont pas fait le deuil de leur situation, soit parce qu’ils craignent d’être stigmatisés. »

Qu’en est-il des petites entreprises ? Jean-Michel Labré, qui codirige Isociel, une société toulousaine spécialisée dans l’informatique de gestion, qui a reçu à la Région un prix Handi Entreprise citoyenne, souligne, de son côté, que c’est par hasard qu’il compte aujourd’hui trois salariés handicapés sur les 18 personnes de son effectif. « Je recrute avant tout des compétences pour un poste et il faut bien souligner que le handicap n’est pas toujours perceptible. » Le dirigeant remarque qu’il ne fait pas de discrimination et se contente « d’avoir une attitude responsable et humaine ». « Mais travaillant dans un métier de service, je n’ai pas eu à adapter mes postes, ce qui aurait pu être plus compliqué pour une entreprise de notre taille. »

Sensibiliser les managers de proximité

Pour intégrer les salariés handicapés, Bernard Petit souligne qu’il ne faut pas oublier « de travailler en amont avec le personnel encadrant et le management ». Audrey Sellin, responsable des Ressources Humaines chez Véolia Propreté Midi-Pyrénées Béarn, remarque que la direction se doit d’impulser le mouvement en mettant en place une politique sur le sujet, mais surtout qu’elle doit « mobiliser l’ensemble des lignes managériales ». Véolia va participer cette année à la journée « Un jour, Un métier, une action », qui permet à un demandeur d’emploi reconnu travailleur handicapé de passer une journée en entreprise en binôme avec un salarié afin de démystifier le handicap et de faire tomber les barrières. Ces actions de sensibilisation et de formation ont d’ailleurs abouti à des résultats probants dans l’intégration des travailleurs handicapés chez Véolia. « En cinq ans, nous sommes passés d’un taux de 2% à 6,9% en septembre dernier. » ERDF sensibilise également les managers les managers « via des actions ponctuelles parfois ludiques afin de lever les freins au recrutement des handicapés ». « Il ne faut en effet pas oublier qu’au final ce sont les managers qui embauchent. »
Agnès Frémiot

Sur la photo : La direction régionale de ERDF Midi-Pyrénées Sud a reçu, le 12 novembre dernier, le prix « Handi Entreprise » dans la catégorie « Entreprise de plus de 250 salariés ». La Région a relevé son investissement tant au niveau du recrutement, que de l’innovation ou de la formation. Photo Frédéric Lancelot / RMP.

Réagir à cet article

Source : https://www.toulemploi.fr/Midi-Pyrenees-les-entreprises-prennent-le-handicap-a-bras-le,12022