Hôtellerie : le lycée qui frôle l’excellence

A Toulouse, le Lycée des métiers de l’hôtellerie et du tourisme d’Occitanie fait (quasiment) carton plein ! Et poursuit son développement, notamment à l’international.

L’année 2017 est un bon cru. Sous l’impulsion de son proviseur Yves Quissac, arrivé en 2012, le Lycée des métiers de l’hôtellerie et du tourisme d’Occitanie enregistre des résultats aux examens très satisfaisants. Quasiment du 100% de réussite. En juin dernier, les étudiants de ses quatre BTS sont tous sortis diplômés, et les formations professionnelles d’établissement (FPE) Assistantes gouvernantes, Concierge d’hôtel et Chef de rang ont rencontré un succès total.

Un bon cru oui, à un détail près. Le Bac technologique Hôtellerie restauration n’affiche "que" 89% de reçus. « Nous avons noté neuf échecs. Parmi eux, cinq élèves ne se sont pas présentés », tempère le proviseur. « Ce n’est pas catastrophique, car il s’agit de la filière qui comprend le plus grand nombre d’élèves, et donc le niveau est plus faible. Ce Bac a connu aussi une réforme et des difficultés de recrutement, mais cette rentrée, nous avons fait le plein ».

Travail ou études

En septembre toujours, le lycée hôtelier a accueilli un nouveau CAP Hôtel, café et restaurant.. Et à la rentrée 2018, un nouveau BTS Hôtelier sera proposé. « Dans cet établissement, qui compte 850 élèves, 105 professeurs et 400 adultes en formation continue, les jeunes peuvent choisir parmi un panel de formations qui leur permet de s’insérer n’importe où. Ils trouvent tous un travail une fois diplômés, et parfois avant. Le taux de poursuite dans les études n’est pas négligeable non plus, il concerne 65 élèves sur 70 en BTS, qui se dirigent vers une Licence et un Master », assure Yves Quissac.
A l’heure du bilan, le proviseur, qui quitte ses fonctions en 2018, se félicite d’avoir ouvert l’établissement à l’international. Des partenariats de stage ont été noués avec des lycées hôteliers à Prague, Cambrils (Espagne), Venise et d Turin. « Je pars d’un principe : on construit son avenir en France, en la quittant. Et parler anglais est impératif dans les métiers de l’hôtellerie », affirme-t-il.
Audrey Sommazi

Sur la photo : Comme les autres étudiants de BTS, 100% des étudiants de BTS Restauration sont sortis diplômés du Lycées des métiers cette année. Photo Fotolia Santypan.

Réagir à cet article

Source : https://www.toulemploi.fr/Hotellerie-le-lycee-qui-frole-l-excellence,22700