En Occitanie, l’impact de la crise sur l’emploi est déjà considérable

Dans son étude intitulée « Impacts de la crise sanitaire en Occitanie », l’Insee fait un point sur la situation de l’emploi et du marché du travail. Et les résultats peuvent nourrir de nombreuses inquiétudes au moment même où employeurs et actifs tentent de reprendre leurs activités.

Au 5 mai 2020, l’Insee Occitanie estime que la baisse de l’activité économique serait de l’ordre de 33% par rapport à une situation normale, dans la région, soit une tendance comparable a celle observée sur l’ensemble de la France métropolitaine. Les répercussions sur l’emploi sont considérables.

Ainsi, près de six emplois salariés et non salariés sur dix seraient concentrés dans des secteurs dont les activités ont été très fortement ou fortement impactées par la crise sanitaire (autrement dit réduites de plus des deux tiers, ou d’un à deux tiers). L’hôtellerie et la restauration bien sûr, mais également le commerce non alimentaire, le BTP, la plupart des secteurs industriels... Si les salariés sont davantage préservés que les indépendants (plus des deux tiers sont touchés), ceux employés par les plus petites structures sont toutefois fragilisés, les entreprises de moins dix salariés étant sans surprise particulièrement affectées par le ralentissement économique.

57% des salariés en activité partielle

Selon l’étude de l’Insee Occitanie, la Haute-Garonne serait par ailleurs le département le plus impacté par la crise, notamment du fait d’une plus forte concentration d’entreprises industrielles et de services, tels l’informatique. Le recul de l’activité économique atteindrait les 37% dans ce département, tandis que le Gers, la Lozère et l’Aveyron se révéleraient les plus épargnés du territoire. « L’Hérault est dans une position intermédiaire, proche de la moyenne métropolitaine », souligne l’institut.

Cette crise économique sans précédent a, on le sait, entraîné un recours un recours massif à l’activité partielle. Depuis le début du confinement, il n’a eu de cesse de progresser pour concerner aujourd’hui 879.000 personnes en Occitanie, soit 57% des emplois salariés. Plus inquiétantes, les conséquences sur le marché de travail. Au cours du premier trimestre, les déclarations d’embauches hors intérim ont certes diminué de 7,7% (- 8% en France). Le volume d’offres enregistrées par Pôle emploi illustre également cette diminution brutale des recrutements : entre février et mars, elles ont baissé de 43% (46% en France). Des évolutions qui ont entraîné une nette progression du nombre de demandeurs d’emploi sur le mois de mars. Les statistiques à venir pourraient être plus terribles encore... D’autant qu’il n’est pas certain que tous les salariés placés en activité partielle puissent retrouver et sauvegarder leur travail...
Ingrid Lemelle

Photo DR.

Réagir à cet article

Source : https://www.toulemploi.fr/En-Occitanie-l-impact-de-la-crise-sur-l-emploi-est-deja,28796