« CEJ »

Promesse du Président Emmanuel Macron, le Contrat d’engagement jeune (CEJ) semble enfin sur les rails avec, pour ambition, de bénéficier à 400.000 18/25 ans dès 2022. 500.000 à terme. Il va s’adresser aux jeunes les plus éloignés du marché de l’emploi, sans formation et sans travail. Ils bénéficieront d’un accompagnement personnalisé, assuré par Pôle emploi et les Missions locales, et de propositions d’études ou d’emplois. Et en contrepartie de leur engagement à accepter les formations, stages ou postes proposés (à hauteur de 15 à 20 heures par semaine), ils percevront une allocation de 500 euros maximum.

Rien de très nouveau donc, d’autant que ce contrat vise à refondre deux dispositifs existants : la Garantie jeune, dont bénéficie aujourd’hui à 200 000 personnes, et l’Accompagnement intensif des jeunes de Pôle emploi (plus de 100.000 bénéficiaires). La différence se portera peut-être sur l’accompagnement, qui se veut plus « serré » et orienté vers les secteurs qui peinent le plus à recruter. Le Premier ministre Jean Castex ayant rappelé que l’un des objectifs du dispositif était aussi de répondre aux tensions du marché du travail.

Les premiers CEJ devraient être signés en mars prochain.

Réagir à cet article

Source : https://www.toulemploi.fr/CEJ,32465