A quoi sert le TOSA ?

Article diffusé le 11 mars 2013

On connaissait le TOEFL et le TOEIC, pour valider sa maîtrise des langues étrangères. Le TOSA permet désormais de tester et d’évaluer aussi ses compétences informatiques professionnelles. Un outil lancé en 2011 par la société parisienne Isograd. Son président Matthieu Lattes nous explique de quelles manières les tests sont élaborés, à qui ils s’adressent, et quelles sont leur utilité.

Pouvez-vous nous dire ce que recouvre l’acronyme TOSA ?
Il s’agit d’un standard d’évaluation des compétences informatiques professionnelles. Un test qui permet de mesurer ou de certifier son niveau de maîtrise de logiciels bureautiques tels que Word, Excell ou Powerpoint et depuis peu, des langages de programmation que sont Java, Php... Nous avons fait appel aux meilleurs experts mondiaux de chaque logiciel ou langage pour mettre au point les tests qui ont, en outre, la particularité d’être « intelligents », puisqu’ils évoluent en interaction avec les réponses données par la personne qui les passe. A l’issue, on obtient un score compris entre 0 et 1.000. Un score compris entre 400 et 599 points correspondant par exemple à un niveau « opérationnel », entre 600 et 799 à un niveau « avancé », etc.

A qui s’adresse-t-il ?
Aux étudiants et plus largement à tous ceux qui se forment à ces outils et langages, le TOSA leur permettant de valider et de valoriser leurs acquis auprès des recruteurs grâce à une certification reconnue. Nous avons à ce jour des partenariats avec une vingtaine d’écoles et de nombreux centres agréés en France, et sommes d’ailleurs à la recherche de partenaires organismes de formation dans la région Midi-Pyrénées.
Aux cabinets de recrutement et aux entreprises ensuite, qui peuvent, dans le cadre de sélections de candidats ou d’une démarche d’évaluation des besoins en formation de salariés, avoir besoin de les tester. C’est particulièrement utile pour le recrutement de développeurs informatiques amenés à utiliser tel ou tel langage de programmation, puisque nos tests permettent de les mettre vraiment en situation.
Une entreprise peut là encore devenir centre agrée, les seules conditions requises étant de posséder une salle informatique équipée d’ordinateurs, une connexion internet haut débit et un navigateur récent.

Comment se passe concrètement le TOSA et combien ça coûte ?
Dans le cas de la certification, l’épreuve se déroule dans un centre agréé qui se connecte au site dédié. Elle débute par un briefing vidéo, se poursuit par le test limité à 60 minutes maximum, puis le score obtenu est délivré immédiatement. Le prix public pour une certification à un outil est de 79 euros, et jusqu’à 198 euros pour une certification à trois outils différents.
Pour les tests, nous proposons aux cabinets et aux entreprises des packs (recrutement, business...) qui peuvent réduire le coût des tests à moins de 10 euros HT.
A ce jour, 150 entreprises ont recours au TOSA et plus de 25.000 tests ont déjà été passés.
Propos recueillis par Ingrid Lemelle

Plus d’infos sur www.isograd.com

Sur la photo : Matthieu Lattes, président de la société Isograd, inventeur du TOSA. DR.

Réagir à cet article

Source : https://www.toulemploi.fr/A-quoi-sert-le-TOSA-3163