A Toulouse, Percall maintient ses objectifs de recrutement

Partenaire des grands comptes des secteurs de l’aérospatial, de la défense et de l’aéronautique... Percall traverse pourtant sans peine les perturbations... L’ESN dispose même d’une visibilité suffisante pour poursuivre son plan d’embauche.

Entreprise de service numérique créée à Lyon, en 2000, Percall s’est rapidement imposée sur le marché du développement de solutions PLM (Product Lifecycle Management) et IoT. En tant que sous-traitant et intégrateur des seuls systèmes de l’éditeur américain PTC, puis en élargissant progressivement ses activités à l’Internet of Things, la distribution des solutions de Siemens, à l’édition de son propre logiciel Solings... en France et à l’étranger. « Nous comptons aujourd’hui 350 collaborateurs répartis sur cinq sites en France, ainsi qu’au Maroc, en Pologne, Angleterre et Espagne », indique son directeur général, Frédéric Paradot. Si la société a conservé son siège social à Lyon, Toulouse est devenue au fil des années son principal centre de production, avec 65 salariés. La présence des principaux donneurs d’ordre des secteurs de l’aérospatial, de la défense et de l’aéronautique n’y est évidemment pas étrangère. Ce qui l’est davantage, c’est le moindre impact de la crise sur ses activités, et donc sa croissance.

25 postes d’ingénieurs en 2021

« Nous travaillons sur des secteurs très stratégiques et des activités de niche. Nous sommes ainsi parvenus, malgré la Covid, à maintenir nos activités de maintenance et commerciales auprès de nos clients, qui sont tous des grands comptes. Nous avons surtout réussi à remporter des appels d’offres qui nous permettent d’avoir de la visibilité, et de conserver pour 2021 des perspectives de croissance identiques à celles prévues dès 2019 », se félicite le CEO. De quoi maintenir les plans d’embauche programmés. « Nous avions prévu 74 recrutements cette année, dont 20 à Toulouse, et 80% d’entre eux sont déjà réalisés. Et en 2021, nous tablons sur une cinquantaine d’embauches en France, dont la moitié à Toulouse. »

Des postes d’ingénieurs mécaniciens et d’ingénieurs informatique, dont les compétences complémentaires permettent de définir les besoins et les solutions adaptées à chaque client, puis d’assurer leur déploiement et leur maintenance. Des solutions souvent très innovantes, à l’instar de ses récentes bornes de distribution de gel hydroalcoolique connectées, ou des technologies (beacons, miroir connecté, tags RFID) proposée par la boutique réalisée avec le CETI, PTC et Impinj. L’innovation comme facteur différenciant auprès des clients, et aussi des candidats. « Cela nous permet de nous distinguer, de même que notre organisation, avec des sites à taille humaine, ou nos valeurs », estime Frédéric Paradot. A noter que les postes s’adresseront à égalité aux jeunes diplômés et aux profils expérimentés. Et à quelques alternants à partir de la rentrée 2021.
Ingrid Lemelle

Pour postuler :
www.percallgroup.com
www.percallaps.com

Sur la photo : Frédéric Paradot (à droite), directeur général de Percall, et son équipe commerciale. DR.

Réagir à cet article

Source : https://www.toulemploi.fr/A-Toulouse-Percall-maintient-ses-objectifs-de-recrutement,29716