À Montpellier, la Faculté de médecine cultive sa différence

Elle vient de fêter ses 800 ans ! Ce qui confère à l’Université de médecine de Montpellier le statut de plus ancienne faculté au monde encore en activité. Et ce n’est pas sa seule particularité.

Si le terme de faculté est assez récent, l’Université de médecine de Montpellier est la plus ancienne structure de ce type du haut de ses 800 ans. Créée au Moyen-Âge, « elle a bénéficié d‘influences multiples, à la fois des chrétiens et des juifs andalous qui ont permis la traduction d’ouvrages arabes », nous apprend Michel Mondain, le doyen de la Faculté de médecine. L’enseignement médical s’inscrivait par ailleurs dans le cadre de la lutte contre le Catharisme.

La seule faculté française à être associée à deux CHU

Et, pour faire honneur à cette riche histoire, la faculté figure aujourd’hui parmi les plus dynamiques de France. L’établissement possède d’ailleurs, en plus du site historique, des locaux hyper modernes, inaugurés fin 2017, alors que le site de Nîmes est en cours d’agrandissement et de rénovation. Seule faculté française associée à deux CHU (Nîmes et Montpellier), elle propose de nombreuses formations, aussi bien pour les étudiants que pour les professionnels. Chaque année, ce sont 280 médecins, 70 sages-femmes, une quarantaine d’orthophonistes, une trentaine d’orthoptistes et près de vingt infirmières en pratique avancée qui en sortent diplômés. Son internat est par ailleurs l’un des plus attractifs du pays.

Outre ses collaborations privilégiées avec de nombreuses universités, notamment en Asie et en Afrique, l’établissement est aussi reconnu pour la qualité de sa recherche clinique, avec une sixième place au niveau national en termes de production. « Nous avons par ailleurs plusieurs axes de recherche importants pour lesquels nous sommes visibles au niveau international : la cancérologie, l’hématologie, les médecines régénératives… Nous voulons aussi renforcer la neuropsychiatrie et les soins critiques », précise Michel Mondain. Mais l’un des secteurs de recherche, l’infectiologie, a fait récemment l’actualité avec le développement de tests salivaires pour la Covid-19. Une unité pluridisciplinaire est également tournée vers le VIH, Ebola et les maladies tropicales…
Paul Périé

Sur la photo : Le nouveau campus Arnaud de Villeneuve de la faculté de Médecine. Crédit photo Université de Montpellier.

Réagir à cet article

Source : https://www.toulemploi.fr/A-Montpellier-la-Faculte-de-medecine-cultive-sa-difference,29828