ToulEmploi

Publié le lundi 13 décembre 2010 à 18h34min par Rédaction en chef

L’ICD renforce son ancrage à l’international

Présente à Toulouse et Paris, l’ICD a souhaité redéfinir son positionnement et son offre sur le marché des grandes écoles de commerce françaises. Une « international business school » qui cultive sa différence en préparant ses étudiants aux échanges internationaux.

« Ce qui distingue l’Institut international du commerce et du développement (ICD) des autres grandes écoles de commerce, généralistes, c’est précisément sa spécialisation à l’international, un positionnement très fort qui se traduit par plusieurs éléments », explique avec enthousiasme le délégué régional du Groupe IGS (dont fait partie l’école) à Toulouse, Jean-Pierre Fourcade. Dès la rentrée 2011, ses étudiants débuteront ainsi leur cursus à Dublin, dans le campus ouvert par l’école. « Pendant un semestre, ils pourront parfaire leur anglais, mais surtout suivre des cours et des ateliers très orientés cultures et développement personnel à travers le sport, le théâtre… Un premier semestre très original ! » De retour à Toulouse, leur formation sera plus « classique » jusqu’en 3e année où ils reprendront alors « la route ».
_

"Sur la route…"

« La route Pacifique-Asie » ou « des pays de l’Est », autrement dit un voyage encadré par des enseignants. Un Semestre de management interculturel (SMI) durant lequel les étudiants visiteront San Diego, Pékin, Shanghai, Hong-Kong et Hanoï, ou, et c’est une nouveauté, Prague, Cracovie et Moscou. « Nous avons également la création d’une route latino-américaine en projet », confie Jean-Pierre Fourcade. Une nouvelle expérience à l’international qu’ils pourront reproduire en 4e et/ou 5e année, l’ICD leur proposant une formation Bac +5 désormais visée par l’État. Dans le cadre de leurs deux dernières années de formation, les étudiants sont également amenés à faire des stages que l’école les incite là encore à réaliser à l’étranger. « Il faut noter que ces deux années peuvent être effectuées sous la forme de stages longue durée ou en alternance. »

Trois niveaux d’entrée

Pendant leur 3e année, les étudiants de l’ICD pourront aussi obtenir un diplôme en intelligence économique. Le résultat d’un nouveau partenariat pédagogique conclu entre l’école et l’Institut des Sciences Politiques d’Aix. Si la sortie de l’ICD peut donc se réaliser à l’issue de la 3e ou 5e année, l’entrée, elle, peut être envisagée après le Bac sur concours (plusieurs sessions seront organisées dès février) ou directement après un Bac +2 (avec 120 crédits universitaires validés, un DUT ou un BTS). L’admission en 3e année peut enfin être accessible aux titulaires d’une Licence. Les diplômés, eux, s’insèrent bien. Selon la dernière enquête réalisée par l’école, 89% des diplômés 2009 sont actuellement en poste, tandis que 2% ont décidé de poursuivre leurs études.
Ingrid Lemelle

Plus d’informations auprès de Laure Azema (lazema@groupe-igs.fr) ou sur le site de l’ICD.
A noter que l’ICD accueille des boursiers et que des bourses d’entreprises peuvent être octroyées.

Photo : "Internationale", "personnelle", "responsable", "professionnelle", l’ICD vante une formation en quatre dimensions. DR.