ToulEmploi

Publié le lundi 2 janvier 2017 à 10h54min par Ingrid Lemelle

CPA : le droit à la formation devient universel et… personnel !

Présenté comme « un progrès social considérable », l’instauration d’un « droit universel à la formation », le Compte personnel d’activité fait son entrée dans l’arsenal des outils à la disposition de tous les actifs désireux de prendre leur évolution professionnelle en main.

Aujourd’hui, nombreux sont ceux qui alternent des périodes en emploi et des périodes de chômage, de plus en plus de personnes cumulent plusieurs activités, certains changent de statut au cours de leur vie professionnelle, ce qui s’accompagne souvent de pertes de droits… Le but du CPA, c’est de donner à chacun les moyens de vivre ces transitions », rappelle Corinne Cabanes, dirigeant du cabinet RH Corinne Cabanes & Associés. Concrètement, le nouveau Compte personnel d’activité vient de prendre la forme d’un portail, consultable sur internet ou via une application mobile.

Un compte pour tous

Un "compte" qui en réunit en fait trois autres : le Compte personnel de formation (CPF), en vigueur depuis 2015 ; le Compte prévention pénibilité, qui permet aux personnes exposées à des risques de cumuler des points, notamment convertibles en formation ; et le Compte d’engagement citoyen, récemment créé, lequel recense les activités de bénévolat ou de volontariat, dont certaines ouvrent des droits à la formation. "La vraie nouveauté, c’est que le CPA couvre dorénavant tous les actifs : les salariés du secteur privé, auxquels le CPF avait déjà ouvert des droits dès leur entrée dans la vie active (cumulables à partir de 16 ans, et conservables quel que soit leur statut), mais également les fonctionnaires, qui commenceront à accumuler des droits à partir de cette année, et les travailleurs indépendants, qui y auront accès à compter du 1er janvier 2018", précise Corinne Cabanes. Un CPA qui concernera aussi les jeunes sortis sans diplôme du système éducatif. Le "droit à la nouvelle chance", désormais inscrit dans ce nouveau compte, leur permet de se former gratuitement pour acquérir une qualification.

"Et le CPA, ce n’est pas que la formation !", ajoute Corinne Cabanes. "Il donne aussi l’opportunité d’être accompagné dans un projet de création ou de reprise d’entreprise, et d’autres droits devraient s’agréger progressivement." Sur la plateforme, chacun pourra ainsi s’informer sur les droits qu’il a acquis, et accéder à des services innovants qui l’aidera dans ses démarches. Le site recensera, en outre, toutes les formations éligibles au CPF, et donnera accès à ses bulletins de paye.
Ingrid Lemelle

Sur la photo : Le CPA est accessible depuis une plateforme numérique ; Photo : Fotolia - Coloures-pic.