Geiq des Industries d’Oc : les entreprises industrielles se fédèrent pour recruter

Pour recruter sur des métiers en tension, cinq entreprises aéronautiques toulousaines se sont constituées en Geiq. Elles vont former, par ce biais, des personnes éloignées de l’emploi dans l’optique de leur permettre d’obtenir un CDI.

Cinq entreprises de l’agglomération toulousaine, pourtant concurrentes sur le papier, ont décidé de se regrouper pour recruter. Dans cet objectif, GIT (Cugnaux), Mecaprotec Industries (Muret), Sabena Technics TLS (Cornebarrieu), Satys (Blagnac) et Satys Surface Treatment (Cornebarrieu) se sont réunies pour créer le Geiq (groupement d’employeurs pour l’insertion et la qualification) des Industries d’Oc. « Les Geiq existent depuis des années. Des entreprises qui ont des problématiques de recrutement sur certains métiers dits en tension se fédèrent par ce biais pour former et recruter des publics éloignés de l’emploi », explique Philippe Guarch Ferrer, le directeur du Geiq des Industries d’Oc . « Elles se prennent en charge pour aller au devant du public par le truchement de cette organisation. Il s’agit d’un véritable projet de territoire et d’une démarche RSE et sociétale. » Ces entreprises se sont ainsi fédérées, afin de se créer un vivier de candidats. « Nous souhaitons les pérenniser dans leurs fonctions grâce à la formation et à la qualification. Au terme de leurs quinze mois d’apprentissage, ils seront recrutés en CDI par l’une des entreprises du Geiq dans une véritable démarche de carrière », note de son côté Manuel Urban, son président.

Une promotion entièrement féminine

Les premières sessions sont dédiées à l’obtention du CQPM Peintre aéronautique. Une promotion de douze personnes a démarré sa formation en septembre. « Ils ont d’abord réalisé un travail sur leur posture professionnelle grâce à une une POEC (Préparation opérationnelle à l’emploi collective), afin de garantir leur employabilité. Elle a été organisée au sein du Stade toulousain. Au terme de ces trois mois, ils ont démarré, en janvier, leur contrat de professionnalisation », note Philippe Guarch Ferrer. Trois sessions devraient être proposées cette année, dont une entièrement féminine. « Nous souhaitons faire sauter les verrous qui empêchent parfois les femmes de se projeter dans des emplois industriels. »
Le Geiq entend s’ouvrir dès cette année à d’autres problématiques de recrutement des métiers industriels quels que soient les secteurs.
Agnès Frémiot

Sur la photo : Une Préparation opérationnelle à l’emploi a été organisée au Stade Toulousain. Photo : DR

Réagir à cet article

Source : https://www.toulemploi.fr/Geiq-des-Industries-d-Oc-les-entreprises-industrielles-se,28011