Comment le CPA améliore-t-il les capacités des dirigeants ?

Installé depuis 1987 à Toulouse, le CPA forme des dirigeants en activité afin de les aider à retrouver un second souffle dans leur carrière. Alain Mainguy, le dirigeant du CPA sud-ouest, centre d’entraînement de dirigeants par des dirigeants, présente sa structure.

Pourriez-vous nous présenter le CPA ?
Il est né en France en 1930 à l’issue du krach de 1929, mais il a vu le jour à Toulouse en 1987. CPA signifiait au départ Centre de préparation aux affaires, puis il est devenu Centre de perfectionnement aux affaires. Aujourd’hui, nous n’utilisons plus que l’acronyme. Il a pour mission d’entraîner les dirigeants à la prise de décision et à la mise en œuvre d’une stratégie, avec une ouverture majeure à l’internationale. Ce programme exigeant se déroule sur deux jours et demi toutes les trois semaines, quinze fois dans l’année. Il faut compter en plus trois sessions d’une semaine en Chine, en Inde et aux États-Unis.

Comment sont délivrés les enseignements ?
Les formations sont dispensées à 80% par des dirigeants, ce qui fait partie du mythe fondateur du CPA, et qui est un des éléments fort de notre programme. Le transfert d’expérience fonctionne toujours à plein, et fait partie de ses éléments différenciateurs en comparaison des autres business school majeures. Une cinquantaine d’experts interviennent auprès des promotions pour une soixantaine d’études de cas d’entreprises. Les promotions comptent en moyenne entre vingt et vingt-cinq personnes, ce qui est la taille pédagogique adaptée.

Quel est le portrait robot de l’élève du CPA ?
Il a entre 40 et 45 ans. Il est diplômé d’une école de commerce ou d’ingénieurs. Dans 70% des cas, il a suivi un programme de formation continue dans le management. La moitié des promotions sont composées de personnes qui sont en position de numéro un, et l’autre moitié de membre du comité de direction d’une entreprise. Face à la crise de la quarantaine et la croissance rapide de leurs responsabilités, ils souhaitent rester au niveau pour être en capacité de créer, reprendre ou développer leur business.

Comment intègrent-ils le CPA ?
Pour les recruter, nous opérons comme de véritables chasseurs de tête. Nous démarchons en effet des profils et des personnalités adaptées à notre programme, capables d’accepter la remise en cause.

Quelle est la proportion de femmes dans vos promotions ?
Pour la promotion 2012, nous aurons six femmes diplômées, une proportion encore jamais atteinte à Toulouse. Il faut dire que c’est représentatif de la présence des femmes dans les comités de direction. Elles connaissent encore aujourd’hui plus de freins à la formation continue du fait de leur place dans la gestion du foyer.
Agnès Frémiot

Réagir à cet article

Source : https://www.toulemploi.fr/Comment-le-CPA-ameliore-t-il-les-capacites-des-dirigeants,12123