ToulEmploi

Publié le lundi 15 juin 2015 à 15h51min par Agnès Fremiot

Emploi : le « ventre » de Toulouse se dote d’une permanence

Le 9 juin, une permanence de Pôle emploi a été mise en place sur le marché d’intérêt national (MIN) de Toulouse Métropole afin de favoriser les recrutements des entreprises qui y sont installées, et de répondre à leurs besoins spécifiques.

Le marché d’intérêt national (MIN) de Toulouse Métropole accueille une permanence de Pôle emploi depuis le 9 juin. Un conseiller sera désormais présent deux fois par mois sur le site. « Nous souhaitons ainsi rapprocher Pôle emploi des acteurs économiques du MIN, qui représente 950 emplois et compte 150 opérateurs-producteurs », précise Jean-Jacques Bolzan, son président. L’objectif de cette initiative est, selon lui, de faciliter et d’accompagner les démarches de ces entreprises, qui manquent souvent de temps. Mais il s’agit également de comprendre leurs besoins en main d’œuvre et d’améliorer l’employabilité des candidats. « Nous sommes depuis longtemps en relation avec les employeurs du MIN et nous avons souhaité déployer plus de moyens pour être plus en prise avec eux », souligne, de son côté, Michel Mirouse, le directeur de l’agence Pôle emploi de La Cépière, spécialisée dans le commerce de gros, le transport et la logistique.

Pôle emploi entend ainsi se rapprocher de ces entreprises qui ont des problématiques de recrutement particulières, et leur trouver des profils de candidats adaptés à leurs besoins. « Il faut savoir que nous parlons d’acteurs qui ont des horaires décalés et des environnements particuliers (le froid, la nuit, les nuisances sonores) », poursuit Michel Mirouse. Le panel des postes proposés sur le MIN est large : préparateurs de commandes, manutentionnaires, chauffeurs, comptables, etc. « Il y a beaucoup d’agroalimentaire, mais pas uniquement. » Les recrutements s’opèrent en outre avec deux pics d’activité, en mars et avril pour préparer l’été, et à la fin de l’année, avant les fêtes.

Les mêmes services qu’en agence

Pour aider les entreprises du MIN dans leurs recrutements, Pôle emploi entend déployer l’ensemble de sa palette de services à plusieurs niveaux, comme dans une agence traditionnelle. Pour l’accompagnement à l’embauche, il s’agira ainsi de trouver les candidats ayant le bon profil, et de les mettre en contact avec l’employeur ou, si nécessaire, de mutualiser les besoins et de faire en sorte que le réseau de Pôle emploi puisse y répondre. « L’agence de la Cépière est en effet spécialisée dans le commerce de gros, le transport et la logistique, mais pour trouver la personne adaptée, nous ferons appel à l’ensemble des agences intra muros de Toulouse », reprend Michel Mirouse. Le panel des services proposés sera également vaste, de la formation à l’outil web aux entretiens, en passant par les services de l’ingénierie comme la méthode de recrutement par simulation (MRS).
Une offre que les entreprises du MIN sont désormais invitées à découvrir et utiliser lors de ces permanences dédiées.
Agnès Frémiot

Sur la photo : Le MIN de Toulouse regroupe 950 emplois et 150 opérateurs-producteurs. Photo Hélène Ressayres - ToulEmploi.

Le secteur de l’agroalimentaire en Midi-Pyrénées

D’après la dernière étude BMO de Pôle emploi, les ouvriers non qualifiés de l’emballage et manutentionnaires font partie des profils les plus recherchés avec 2.843 projets de recrutement cette année. Plus largement, avec 17.000 projets collectés, le secteur agricole et agroalimentaire s’impose comme le premier employeur de la région malgré une légère diminution.
Ces emplois sont néanmoins très saisonniers (86% des projets d’embauche).