ToulEmploi

Publié le lundi 25 novembre 2019 à 17h00min par Agnès Fremiot

L’IoT Valley recherche ses futurs startuppeurs

L’IoT Valley propose des stages de trois jours pour sensibiliser les personnes intéressées par l’entrepreneuriat au modèle start-up. Son objectif : détecter de futurs talents pour intégrer son écosystème.

L’IoT Valley recherche ses futurs startuppeurs ! Pour les identifier, elle vient de lancer une formation à l’entrepreneuriat de trois jours. Elle entend ainsi offrir une porte d’entrée à ceux qui auraient envie de se lancer dans l’univers des start-up, sans pour autant avoir une idée ou une équipe. « Nous nous adressons à des salariés qui ont déjà eu une première expérience professionnelle et qui ne se reconnaissent pas forcément dans la manière de fonctionner en entreprise », explique Thomas Gras, en charge de la communication de l’IoT Valley. Des personnes qui ont entre 25 et 35 ans, voire un peu plus. Un changement de paradigme pour cet écosystème qui s’intéressait jusque-là à des profils post-diplômés. « Il faut également avoir un intérêt pour le modèle start-up (croissance exponentielle et levée de fonds) pour intégrer cette formation », ajoute-t-il. Ce bootcamp est mené par des experts du sujet : Florent Pignal, entrepreneur cofondateur de la start-up Drust, qui a levé 10 millions d’euros levés et Aram Attar, investisseur professionnel, directeur du fonds Kagemusha Capital. « Ils peuvent très rapidement déceler les potentiels », précise Thomas Gras

Une sélection en amont

L’objectif pour l’IoT Valley est d’identifier des entrepreneurs potentiels, qui pourront ensuite intégrer son nouveau programme d’incubation. « Nous souhaitons lancer dix start-up par an. Nous serons en mesure de proposer des projets aux personnes intéressées sur des marchés identifiés et de les accompagner ensuite », poursuit Thomas Gras.
La formation se déroule sur un format intensif comparable à celui d’un hackathon. Elle a pour objectif de faire découvrir aux stagiaires les codes propres aux jeunes pousses, avant de les faire travailler sur une problématique concrète, qu’ils devront résoudre et présenter sous forme de pitch final à un jury.
Chaque session compte une trentaine de personnes. Ce stage de trois jours est proposé une fois par trimestre à l’IoT Valley. Si les candidatures sont ouvertes à tout le monde, une petite sélection des meilleurs profils est opérée en amont de la formation. Il faut débourser 1000 euros pour suivre ce stage déjà éligible au CPF.
Agnès Frémiot

Pour s’inscrire : rendez-vous sur ce site !

Sur la photo : L’IoT Valley sensibilise à l’entrepreunariat en mode start-up. Photo : DR

1 Commentaire

Répondre à cet article